fbpx

Mieux vivre avec un TDAH
Mieux m’organiser

« L’organisation, c’est vraiment ma bête noire »

L’organisation, c’est vraiment ma bête noire !
– Martin… tu devais t’occuper de payer le service Internet ! Il a été coupé… Tu sais que j’en ai besoin pour mon contrat de révision… et toi aussi, pour tes études ! me crie ma coloc depuis le salon.
– Oh non ! J’ai complètement oublié ! Je te promets, je vais payer les frais de réactivation.
Elle passe sa tête à la porte de ma chambre.
– Je ne peux pas m’occuper de tout, Martin. Je travaille à la maison, mais c’est pas une raison pour me laisser gérer les factures, faire le ménage et penser à tout.
– Je m’en occupe. Donne-moi deux minutes ! Je veux juste vérifier un truc pour mon cours avant.

J’ouvre mon manuel sur la gestion des ressources et je tombe sur deux billets pour un show au Métropolis.
Non non non ! C’était mon cadeau pour l’anniversaire de Julianne… il y a 15 jours. J’ai oublié de les lui offrir.

Mes alliés!

Les adultes comme Martin ne sont pas seuls. Ils peuvent compter sur le soutien de nombreux alliés.

• Service de soutien aux étudiants en situation de handicap

Chaque établissement d’enseignement possède son service de soutien aux étudiants en situation de handicap. Leur équipe offre, tout au long de l’année, diverses activités et des outils :
• Ateliers de formations ou conférences ;
• Activités ou ressources utiles en ligne ;
• Consultation individuelle avec un professionnel de la santé (orthopédagogue, psychologue, etc.) ;
• Plan de services et accommodements ;
Et plus encore !

• Professionnels de la santé

L’évaluation d’un neuropsychologue vous permettra d’avoir en main un rapport détaillé de votre profil cognitif avec vos forces et vos faiblesses.

L’évaluation d’un orthophoniste vous permettra d’avoir un rapport détaillé sur votre profil langagier (oral/écrit). Des recommandations seront proposées au service d’aide de l’université. Dans la mesure du possible, ces recommandations pourront être appliquées à travers un accompagnement et/ou la mise en place d’accommodements. Sachez que le diagnostic est obligatoire pour mettre en place un plan de services au postsecondaire.

Mon plan de match

Pour vous aider à faire face aux obstacles, nous vous proposons d’abord une vidéo qui montre des stratégies pour accomplir des tâches complexes. En adoptant la méthode des petits pas, vous augmenterez vos chances de réussite en plus de réduire votre stress et votre frustration.

Dans une deuxième vidéo, nous vous présentons des stratégies cognitives. En effet, pour les étudiants présentant un trouble d’apprentissage (TA), l’entrée au postsecondaire peut représenter un réel défi. Le rythme d’apprentissage est plus rapide. On vous demande de faire de multiples tâches cognitives en simultané. Souvent, l’enseignement prend la forme d’un long exposé magistral. Il y a un grand nombre de consignes et d’étapes à réaliser, et enfin, il y a une plus grande quantité d’informations à apprendre. Pour réussir, il est donc nécessaire de développer des stratégies d’apprentissage efficaces.

Le contenu de ces vidéos est résumé dans des fiches conseils que vous trouverez dans le guide pratique.

De plus, dans la section Pour en savoir +, vous trouverez un lien vers une vidéo qui montre comment utiliser des stratégies métacognitives pour mieux faire face aux études postsecondaires.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« Le courage me manque »

J’ai promis à Julianne de laver la salle de bain, de nettoyer les armoires de cuisine, de passer l’aspirateur et de laver le plancher. Mais le courage me manque. C’est trop d’un coup !
Je vais plutôt me concentrer sur mon travail de session. J’en ai pour une journée maximum… Après, ce sera fini, et je pourrai penser à remettre de l’ordre dans l’appartement.
– Martin ! Qu’est-ce que tu fais ? me lance Mathieu en passant la tête à la porte de ma chambre.
– Je finis un travail. J’arrive !
– Ça fait trois heures que je t’attends. As-tu oublié qu’on devait aller au resto, puis au cinéma ?

– Arrrghhh ! Je pensais m’en sortir avec quelques heures de travail… et je n’en suis même pas à la moitié.
– Ce n’était pas un travail d’équipe que tu devais faire ? me relance Mathieu.
– Oui, justement, c’est moi qui dois faire la première partie. Frédérique et Henri ne peuvent pas commencer tant que je n’ai pas fini. Je suis découragé ! Je n’y arrive pas !

Décomposer les tâches complexes

Les personnes aux prises avec un TDAH se sentent parfois dépassées par les tâches complexes. Découper ces tâches en petites étapes vous aidera à éviter la surcharge cognitive tout en vous faisant vivre de multiples petites victoires.

Parce que chaque effort compte…

Il existe des facteurs de protection qui permettent d’atténuer les symptômes d’un TDAH et sur lesquels vous pouvez intervenir :
• Saines habitudes de vie (sommeil, alimentation, activité physique…) ;
• Influence des pairs (s’entourer d’étudiants travaillants, organisés) ;
• Collaboration enseignant-jeune adulte.

« Je suis perdu »

Je me demande comment font les autres. Moi, je suis perdu.
– As-tu relu tes notes de la semaine dernière ? me demande Frédérique, ma coéquipière.
– Quelles notes ? Je prends peu de notes et souvent je les perds.
– Tu peux bien être découragé ! reprend Frédérique. Tu n’as aucune méthode de travail efficace. Penses-tu réellement qu’assister au cours est suffisant pour retenir la matière ?
– Ça a toujours marché, pour moi ! J’ai jamais eu besoin d’étudier et j’ai toujours eu de bons résultats au secondaire et au cégep, sans trop me forcer.

– Tu reconnais toi-même que tu te sens perdu quand les profs se mettent à parler, souligne Frédérique. Comme si tu débarquais dans le cours comme un nouveau venu.
Elle a raison. Mais comment procéder ? Revoir ma façon d’étudier et de travailler me semble une montagne impossible à gravir.

Stratégies cognitives

L’entrée au postsecondaire peut représenter un défi pour une personne avec un trouble d’apprentissage (TA) ou un trouble associé (comme un TDAH). Pourquoi ? Premièrement, les méthodes d’enseignement sont différentes et rendent l’apprentissage beaucoup plus difficile quand on a un TA. Deuxièmement, les étudiants ayant un TA utilisent généralement moins de stratégies ou les utilisent de manière inefficace.

Rassurez-vous ! Plusieurs recherches ont montré que les étudiants présentant des difficultés d’apprentissage peuvent s’entraîner à utiliser des stratégies cognitives.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

Réalité partagée

Pour Kim Rusk, être assise sagement en classe à écouter était épouvantable. Ses résultats scolaires n’étaient pas au rendez-vous et elle a dû terminer son secondaire à l’éducation aux adultes. C’est seulement à 24 ans qu’elle a décidé de consulter un neuropsychologue. Elle espérait mieux se comprendre et trouver des stratégies pour parvenir à faire sa place dans le showbiz québécois. Ce qu’elle a réussi. Après s’être fait connaître en 2006 grâce à Loft story, elle a fait son chemin en tant qu’animatrice. Elle anime maintenant l’émission du matin au 94.3.
Source

« Ta méthode est super efficace »

Frédérique m’a convaincu de relire mes notes de la semaine avant d’aller en cours. Comme j’en prenais peu, au début, elle m’a prêté les siennes.
Depuis, je me concentre pour en prendre au maximum.
– Alors, comment ça se passe ? me demande-t-elle deux mois plus tard.
– Ta méthode est super efficace, Frédérique. J’ai maintenant un cartable dans lequel je regroupe toutes mes notes, avec un onglet de couleur différente pour chaque cours.
J’arrive même à faire des liens entre les cours grâce à ça !

– Bravo ! Et les fiches ? Ça va ?
– Oui, c’est parfait. Ton idée est vraiment super. Je résume mes notes sur des fiches, et je surligne ce qui est important, avec des couleurs différentes.
– As-tu établi d’autres façons de faire ?
– Oui, mon psychoéducateur m’a aussi suggéré de faire des fiches de questions-réponses. Ça va tellement mieux pour apprendre. Grâce à vous deux, je sens que je suis sur le bon chemin.
– Et maintenant, il te reste du temps pour laver ta salle de bain ou le plancher de ton appart ! se moque Frédérique. C’est ta coloc qui va être contente !
– Hum, ça, c’est pas gagné !

Pour en savoir plus

Au fil des ans, l’Institut des troubles d’apprentissage a développé de nombreux outils pour assurer l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage, leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. Voici quelques-unes des ressources sélectionnées pour vous, n’hésitez pas à les consulter.

Cette vidéo propose des stratégies métacognitives pour faciliter votre apprentissage.

Pour aller plus loin


À consulter

TDAH : informations, trucs et astuces
Attentiondeficit-info.com

Association canadienne pour le TDAH
Caddra.ca

Association de parents TDAH
Association Panda

Formations gratuites pour étudiants TDAH
Formation en ligne de l’Université de Laval

Répertoire de professionnels de santé
Trouvez un spécialiste


À voir

Site des documentaires diffusés à Télé-Québec sur le TDAH enfant, adolescent et adulte
TDAH mon amour


À lire

TDA/H : la boîte à outils, d’Ariane Hébert
Aux éditions de Mortagne

Mon cerveau a besoin de lunettes et Mon cerveau a ENCORE besoin de lunettes, d’Annick Vincent
Aux éditions de l’Homme


Notre précieux partenaire

Bibliographie

Institut national de santé publique du Québec. (2019, 24 avril). Surveillance du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) au Québec. Gouvernement du Québec.
Inspq.qc.ca

Latulipe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes.
Aux éditions Dominique et Compagnie

Ministère de l’Éducation du Québec. (2004). Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève. Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention. Gouvernement du Québec.
Education.gouv.qc.ca

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. (2019). Rapport annuel 2018-2019. Gouvernement du Québec, p. 53.
Education.gouv.qc.ca

Polanczyk, G., de Lima, M. S., Horta, B. L., Biederman, J. et Rohde, L. A. (2007). The worldwide prevalence of ADHD: A systematic review and metaregression analysis. American Journal of Psychiatry, 164(6), 942-948.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!