5 trucs pour accompagner les enfants ayant un trouble de la communication

Les enfants qui doivent composer avec la dyslexie, les troubles du spectre de l’autisme, la dysphasie ou le bégaiement, par exemple, constituent 40 % des décrocheurs du système scolaire québécois.

Alors, comment s’assurer de bien les encadrer pour éviter qu’ils ne décrochent? Voici cinq trucs de l’orthophoniste Agathe Tupula afin d’accompagner un enfant atteint d’une de ces difficultés.

1. S’impliquer
En tant que parent, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l’éducation de votre enfant. Renseignez-vous sur ce qui se passe dans sa vie sociale et à l’école. Restez aussi en contact avec l’enseignant et l’équipe de l’école, tout en poursuivant à la maison les objectifs établis par ceux-ci. Sachez aussi aller chercher de l’aide auprès de spécialistes lorsque vous en avez besoin.

2. Établir un horaire régulier
Que ce soit pour les devoirs ou les activités parascolaires ou extra-curriculum de vos enfants, assurez-vous de maintenir un horaire régulier. Les enfants qui présentent des troubles de la communication fonctionnent beaucoup mieux ainsi.

3. Il n’y a pas de petit progrès
Gardez une attitude positive par rapport aux progrès de votre enfant, petit ou grand. Il sera plus porté à approcher l’école de manière positive si vous lui montrez l’exemple. Il est aussi important de ne pas baisser les bras devant les épreuves que votre enfant traverse, même si vous êtes parfois découragé. Il risquerait d’en faire de même. Ne minimisez pas les progrès, même s’ils semblent petits. Célébrez-les.

4. S’amuser
Apprendre ne devrait pas être associé à quelque chose de négatif. Adaptez vos stratégies aux intérêts de l’enfant, n’ayez pas peur d’essayer de nouvelles techniques d’apprentissages. Dans le même ordre d’idées, il n’y a pas qu’à l’école que votre enfant devrait avoir des récompenses pour son bon travail. Assurez-vous d’alterner travail scolaire et activité plaisante pour le motiver à persévérer. Ça peut même être l’occasion d’avoir du temps de qualité avec lui.

5. Lire des histoires
La lecture est présente dans toutes les matières scolaires et les difficultés en lecture peuvent être un réel obstacle à l’apprentissage. Il a été prouvé qu’exposer l’enfant à la lecture à un très jeune âge peut l’aider dans son cheminement scolaire. Il développe ainsi ses connaissances générales, mais associe aussi la lecture à quelque chose d’agréable.

Votre bibliothèque municipale peut vous fournir une quantité d’histoires pour tous les âges. Des initiatives comme croque livres peuvent aussi motiver votre enfant à lire.

Les formations de l’Institut TA

FORMATION #65.1

DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE

Objectif : Reconnaître les signes de difficultés langagières chez les enfants, offrir une stimulation précoce et référer aux bonnes ressources

FORMATION #47.1

LA DYSPRAXIE VERBALE ET LE TDC

Objectif : Comprendre la dyspraxie verbale et motrice et obtenir des stratégies concrètes pour améliorer le quotidien

DÉCOUVREZ TOUTES NOS FORMATIONS

Intéressé·e par une autre thématique?

Consultez toutes nos formations disponibles, pour parents ou intervenants, en présentiel, webinaire ou vidéo


DOSSIER RÉDIGÉ PAR AGATHE TUPULA KABOLA
Orthophoniste, chroniqueuse et auteure

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!