Bien écrire, c’est complexe!

Qu’est-ce bien écrire?

Plusieurs enfants, comme de nombreux adultes, associent bien écrire à bien orthographier et parfois même à bien calligraphier.
Ils n’ont pas tort, l’orthographe permet d’encoder les mots de façon appropriée afin que le lecteur puisse les identifier et accéder au sens. Lorsqu’un scripteur arrive à orthographier les mots et qu’il le fait de surcroît avec une belle calligraphie, c’est un pas dans la bonne direction.

Toutefois, bien écrire va au-delà de ça, bien écrire c’est communiquer un message clair, adapté à ses destinataires en assurant une cohérence. Voici un bref tour d’horizon des processus, stratégies et habiletés déployés par un scripteur.

Adapter son texte à la situation

Lorsqu’il écrit, le scripteur doit avoir une intention d’écriture claire. Il doit savoir pourquoi il écrit ce texte et quel objectif il poursuit : raconter une histoire pour divertir, présenter une séquence ou décrire les causes et les effets d’un phénomène pour informer, etc. Les idées présentées doivent être pertinentes et suffisantes compte tenu de l’intention ciblée et il doit également adapter son contenu aux destinataires ciblés.

Écrire un texte cohérent

Le scripteur doit également utiliser la structure textuelle appropriée pour servir son intention d’écriture. La structure du texte est liée au canevas utilisé ou si vous voulez au squelette du texte. Dans quel ordre les idées seront-elles présentées? Comment les paragraphes seront-ils divisés? Quels liens seront faits entre les idées, à l’aide de quels marqueurs de relation? Un texte cohérent présente également une concordance des temps verbaux, par exemple, une histoire débutée au présent doit généralement le demeurer.
La cohérence du texte est non seulement en lien avec l’organisation globale des idées, donc les relations entre les phrases, mais aussi en lien avec les liens établis dans les phrases. Le scripteur doit donc utiliser des référents ou anaphores appropriés autant à l’intérieur de sa phrase qu’entre les phrases.

Utiliser un vocabulaire approprié

Pour écrire un texte adapté et cohérent l’auteur doit aussi utiliser un vocabulaire varié et précis. Cela permet au lecteur de dégager le sens attendu. Ici, c’est l’habileté à utiliser des mots justes et variés pour exprimer sa pensée qui est sollicité. L’emploi de synonymes ou d’expressions vient enrichir un texte et le rendre plus intéressant à lire.

Produire des phrases bien construites et bien ponctués

Ces mots appropriés doivent être assemblés dans des phrases acceptables au plan du sens et de la syntaxe, c’est-à-dire des phrases qui sonnent bien en français et qui traduisent un message sensé. La construction des phrases est appuyée par une utilisation appropriée de la ponctuation qui guide le lecteur dans sa compréhension. En effet, un juste emploi de la virgule aide le lecteur à lire par groupes de mot. De même que les signes de ponctuation donnent un rythme approprié à une histoire.

Respecter les normes

Tout cela est bien entendu chapeauté par l’orthographe d’usage qui permet d’encoder les mots afin que les lecteurs leurs donnent du sens. Pair et père ne réfèrent pas du tout au même concept. Le mot étant l’unité de base de la phrase, savoir orthographier permet de produire les phrases attendues.

L’orthographe concerne également les accords en genre et en nombre, ce qu’on appelle l’orthographe grammaticale. Lorsque les accords sont faits de façon appropriée, le lecteur peut s’appuyer sur ces indices de sens pour construire sa représentation.

Conclusion

Bien écrire est donc une tâche complexe et complète qui va bien au-delà de bien orthographier! Souvent, une très grande attention est portée à l’orthographe au détriment des autres habiletés et stratégies qui doivent également être valorisées et travaillées. Il est intéressant de savoir que dès le deuxième cycle du primaire, chacun de ces critères est évalué et compte pour 20% de la note globale en écriture. Auprès des élèves qui peinent à maîtriser l’orthographe, il devient très pertinent de miser sur leur capacité à répondre à l’intention d’écriture, à écrire un texte cohérent, à utiliser un vocabulaire approprié et à construire des phrases acceptables au plan syntaxique et sémantique. Cela, en les soutenant aussi dans leur développement orthographique.

FORMATION #57.1

AIDER MON ENFANT À LIRE ET À ÉCRIRE AVEC DES TECHNOLOGIES

Objectif : Aider des enfants en difficulté à apprendre à lire et à écrire en utilisant les technologies

FORMATION #78

MOUSSER L’INTÉRÊT POUR LA LECTURE ET L’ÉCRITURE DURANT L’ÉTÉ

Objectif : Idées ludiques et efficaces pour susciter le goût de lire et écrire des enfants durant l’été


DOSSIER RÉDIGÉ PAR MARIE-NEIGE SÉNÉCAL ET MARIE-JULIE GODBOUT
Orthopédagogues (M. Éd.)

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!