fbpx

Mieux vivre avec un TDAH
Mon enfant est inattentif

« J’ai l’impression qu’un tourbillon a secoué la maison »

Théo et sa soeur sont partis à l’école. J’ai l’impression qu’un tourbillon a secoué la maison.
– J’espère que tout va bien se passer à l’école, dis-je à Ghislain, mon mari.
– Ne t’en fais pas. Son enseignante l’apprécie beaucoup. Il ne dérange personne.
– Ce qui m’inquiète, c’est que même si ses résultats sont dans la moyenne, il ne retient rien. Tous les soirs, on doit passer des heures à revoir tout le contenu déjà vu en classe.
– Si son enseignante ne dit rien, c’est que tout va bien!
– Je n’en suis pas si sûre. Je crois qu’il doit être dans la lune et que personne ne le remarque.

Mes alliés!

Les familles comme celles de Théo ne sont pas seules. Elles peuvent compter sur le soutien de nombreux alliés.

• Enseignants et professionnels scolaires

Les enseignants qui gravitent autour de votre enfant représentent des alliés importants. N’hésitez pas à les contacter pour avoir un portrait de ses forces et de ses défis. Ils sauront vous outiller pour maximiser ses progrès à l’école comme à la maison. La communication enseignant-parent est primordiale pour arrimer les stratégies utilisées à l’école ET à la maison.

Le psychoéducateur et le technicien en éducation spécialisée (TES) soutiendront votre enfant dans la gestion positive de ses comportements et de ses émotions.

L’orthopédagogue accompagnera votre enfant dans son cheminement scolaire. Il l’aidera à mieux s’organiser et à mieux se concentrer au moyen de stratégies d’apprentissage.

• Professionnels de la santé

L’évaluation d’un neuropsychologue vous permettra d’avoir en main un rapport détaillé du profil cognitif de votre enfant avec ses forces et ses faiblesses. Des recommandations seront faites à l’équipe-école et pourront être utilisées, dans la mesure du possible, pour bonifier le plan d’intervention de votre enfant. Sachez que le diagnostic n’est pas obligatoire pour mettre en place un plan d’intervention.

L’ergothérapeute pourra accompagner votre enfant ainsi que toute la famille dans la mise en œuvre de routines qui simplifieront votre quotidien.

Misez aussi sur votre réseau familial et social pour discuter, obtenir du répit et du soutien dans les moments difficiles, partager des outils ou astuces, etc.

Mon plan de match

Pour aider votre enfant qui vit avec un TDAH, nous vous proposons d’abord de préciser les comportements problématiques. Dans le guide pratique, une grille d’observation vous permettra de vérifier rapidement quelles manifestations sont les plus présentes chez lui. Vous pourrez ainsi mieux planifier vos interventions. Vous y trouverez aussi un tableau des victoires à imprimer pour l’aider à persévérer.

Que votre enfant ait un diagnostic ou non, si certains de ses comportements l’empêchent de bien fonctionner, plusieurs interventions peuvent avoir des résultats significatifs. Par exemple, donner de l’attention positive est profitable. La qualité de l’attention que votre enfant reçoit affecte la façon dont il se comporte et comment il répond à l’autre. Plus cette attention est positive et soutenue, plus il sera porté à bien se comporter. Dans le guide pratique, vous trouverez sept conseils pour donner de l’attention positive à votre enfant.

D’autres interventions peuvent avoir des effets positifs, par exemple : formuler des consignes claires et utiliser des stratégies spécifiques pour réduire l’inattention. Vous trouverez ci-dessous deux vidéos pour en apprendre plus sur ces sujets.

Le contenu de ces deux vidéos est résumé dans des fiches conseils que vous trouverez dans le guide pratique.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« On va être en retard »

– Vite ! Levez-vous, tous ! Il y a eu une panne d’électricité cette nuit. Le réveil n’a pas sonné. Et mon cell ne s’est pas rechargé. On va être en retard.
– Léa ! Tiens, ton chocolat chaud ! dit Ghislain en donnant une tasse fumante à notre fille.
– Dépêche-toi, Théo ! Prends ton petit-déjeuner.
À cet instant, j’entends un hurlement en provenance de la chambre de mon fils. Je m’y précipite !
Il est debout au pied de son lit et il hurle de toutes ses forces.
– Qu’est-ce qu’il y a ?
– Ma boîte… à crayons ! Je trouve plus mes crayons.
– Je t’avais dit de préparer ton sac hier soir, tu n’écoutes jamais mes consignes…
Tu as dessiné, hier ?
Il hoche la tête. Je ne sais pas s’il veut dire oui ou non. Mais je secoue sa couverture et je finis par trouver la boîte à crayons sous son drap.
Par la fenêtre de sa chambre, je vois l’autobus scolaire qui ralentit… et repart. On a raté le ramassage.
– Viens, je vais te conduire à l’école ! dis-je d’une voix très énervée. Théo continue de pleurer.

Comment formuler une consigne claire

Parfois, l’enfant est inattentif ou impulsif, ou encore agité et ne respecte pas les consignes. Il peut être frustrant pour un parent de ne pas sentir d’écoute. Or, pour capter l’attention d’un enfant et l’amener à coopérer, souvent, il suffit de changer la façon de donner des consignes.

Parce que chaque effort compte…

Il existe des facteurs de protection qui permettent d’atténuer les symptômes d’un TDAH et sur lesquels la famille peut intervenir :
• Saines habitudes de vie (sommeil, alimentation, activité physique…)
• Encadrement parental ferme et positif
• Communication familiale saine
• Collaboration parent-enseignant

« Est-ce que tu m’écoutes? »

– Est-ce que tu m’écoutes ?
En tournant la tête, je vois que mon fils a le regard fixé vers la fenêtre.
– T’as vu l’araignée, Maman ? Elle travaille fort pour faire sa toile !
– Et moi, j’aimerais que tu travailles aussi fort pour te concentrer sur ton devoir de français… Ça fait trois fois que je t’explique la conjugaison de ce verbe…
– Oh regarde, Maman ! C’est beau, hein ?
– Quoi, mon chéri ?
– La glace sur notre arbre, avec les reflets des lampadaires…
Encore une fois, Théo a la tête ailleurs.

– Tiens, c’est Max !
Je suis le regard de Théo et je vois le chat du voisin qui s’aventure sur notre terrain.
– Et le verbe chanter… Tu le conjugues comment ? dis-je avec impatience.
– Euh… Je sais pas !
– Depuis vingt minutes, j’essaie de te l’expliquer. Je n’en peux plus !
Théo se lève et va se planter devant la fenêtre pour regarder je ne sais quoi.

Stratégies pour réduire l’inattention

L’attention n’est pas illimitée. C’est une faculté fragile qui peut être influencée par plusieurs facteurs. Nous devons donc en prendre soin. Heureusement, il existe des stratégies pour favoriser l’attention.

Réalité partagée

Est-il possible de devenir médecin même si on souffre d’un TDAH ? Certainement ! C’est d’ailleurs ce que Suzanne Pelletier a fait. Mais pour elle, qui souffre en plus d’une dysorthographie, d’une légère dyslexie et d’une dyspraxie, le soutien de sa famille, qui lui a offert un milieu de vie tolérant, compréhensif et valorisant, a été essentiel. Tout comme le sport, qui lui permet de canaliser son énergie. C’est seulement lors de sa résidence en pédopsychiatrie qu’elle a compris qu’elle avait un TDAH. Avec trois enfants aussi aux prises avec ce trouble, c’est maintenant à elle de leur offrir le soutien qu’elle a reçu.
Source

« Pour aider Théo, je dois lui éviter le plus de distractions possible »

Pour aider Théo, je me suis rendu compte que je dois lui éviter le plus de distractions possible. Donc, avant de m’adresser à lui, j’éteins désormais la radio ou la télévision. De plus, lorsque sa soeur écoute de la musique, elle doit le faire dans sa chambre, la porte fermée. On travaille loin de la fenêtre.
J’ai aussi adopté une nouvelle approche pour l’interpeller. En commençant par son prénom, je m’assure d’avoir son attention.
– Théo… prépare tes vêtements pour demain.
– Théo… range tes affaires dans ton sac d’école.
– Théo… viens manger.

Et puisque nous l’envoyons au lit trente minutes plus tôt qu’auparavant, il bénéficie d’un meilleur sommeil. Ainsi, au matin, il est plus reposé et plus attentif. Ce sont des petits détails qui améliorent grandement notre communication et surtout la qualité de notre vie familiale.

Pour aller plus loin


À consulter

TDAH : informations, trucs et astuces
Attentiondeficit-info.com

Association canadienne pour le TDAH
Caddra.ca

Association de parents TDAH
Association Panda

Formations gratuites pour étudiants TDAH
Formation en ligne de l’Université de Laval

Répertoire de professionnels de santé
Trouvez un spécialiste


À voir

Site des documentaires diffusés à Télé-Québec sur le TDAH enfant, adolescent et adulte
TDAH mon amour


À lire

TDA/H : la boîte à outils, d’Ariane Hébert
Aux éditions de Mortagne

Mon cerveau a besoin de lunettes et Mon cerveau a ENCORE besoin de lunettes, d’Annick Vincent
Aux éditions de l’Homme


Notre précieux partenaire

Bibliographie

Institut national de santé publique du Québec. (2019, 24 avril). Surveillance du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) au Québec. Gouvernement du Québec.
Inspq.qc.ca

Latulipe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes.
Aux éditions Dominique et Compagnie

Ministère de l’Éducation du Québec. (2004). Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève. Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention. Gouvernement du Québec.
Education.gouv.qc.ca

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. (2019). Rapport annuel 2018-2019. Gouvernement du Québec, p. 53.
Education.gouv.qc.ca

Polanczyk, G., de Lima, M. S., Horta, B. L., Biederman, J. et Rohde, L. A. (2007). The worldwide prevalence of ADHD: A systematic review and metaregression analysis. American Journal of Psychiatry, 164(6), 942-948.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!