fbpx

Dyslexie-dysorthographie
Mon enfant a de la difficulté à écrire

« C’est samedi, la journée de l’épicerie »

C’est samedi, la journée de l’épicerie.
Dans la cuisine, Tarek et moi faisons l’inventaire à voix haute de ce qu’il nous manque. Inès a insisté pour écrire la liste elle-même. Assise sur un tabouret, derrière le comptoir, elle s’applique à noter ce que nous lui dictons.
— On pourrait faire des crêpes demain soir, propose Tarek.
— Oh oui ! s’exclame aussitôt Inès, les yeux pétillants de gourmandise.
Elle se penche de nouveau sur sa feuille :
— Alors, pour faire des crêpes, il faut… des œufs… du lait… de la tartinade au chocolat…
— Il faut surtout de la farine, rigole mon mari.

Je rejoins Inès et regarde la liste.
« seréalle – pin – fromache – euf – lai – pat au chaucaula… »
Je tique. Il y a des fautes à chaque mot.
— Regarde, Inès, on ne dit pas « fromache », mais « fromage ». Est-ce que tu entends la différence ?
— Tu me corriges tout le temps, me reproche-t-elle en descendant du tabouret.
— Tu ne veux plus écrire à notre place ? lui demande Tarek.
Elle secoue la tête d’un air fâché et s’éloigne vers le salon.
Je regrette d’être intervenue et d’avoir brisé le beau moment que nous passions ensemble. Au fond de moi, j’ai très envie de l’aider, mais je ne m’y prends peut-être pas de la bonne façon.

Mes alliés!

Les familles comme celle de Médina sont nombreuses à se demander quoi faire face aux difficultés de leurs enfants. Heureusement, elles ne sont pas seules.

• Milieu scolaire

Le corps enseignant représente le premier allié dans cette démarche. N’hésitez pas à
le contacter : il connaît les forces et les besoins de votre enfant. D’ailleurs, il travaille en étroite collaboration avec l’orthopédagogue de l’école, ce qui lui permet d’étudier en profondeur les difficultés rencontrées par votre enfant.

Les techniciennes et les techniciens en éducation spécialisée travaillent en périphérie au sein de l’école. Ils peuvent aider votre enfant à mieux vivre avec leur trouble d’apprentissage et à développer des stratégies de travail en fonction de leurs mesures d’adaptation en classe.

• Professionnels

Les orthopédagogues sont des acteurs clés pour l’apprentissage de votre enfant. En lecture et en écriture, leur rôle est d’identifier les difficultés spécifiques et ensuite d’intervenir. De plus, ils peuvent vous fournir de précieux conseils quant aux stratégies à adopter à la maison avec votre enfant.

Les orthophonistes sont, pour leur part, chargés de l’évaluation et de l’intervention des habiletés langagières tant à l’oral qu’à l’écrit. Ils peuvent poser le diagnostic de dyslexie-dysorthographie. En ce sens, le travail des orthophonistes guide et complète celui des orthopédagogues.

Mon plan de match

Pour les enfants atteints de dyslexie-dysorthographie ou rencontrant des difficultés du même type, l’amélioration des compétences vient essentiellement avec un soutien planifié et ciblé, élaboré par un professionnel. C’est en recevant un suivi régulier, intensif et efficace que votre enfant progressera dans ses habiletés à l’écrit.

En ce sens, votre collaboration et votre implication sont essentielles dans cette démarche, alors qu’elles permettent de maximiser l’effet des interventions. Ainsi, en plus du travail en équipe, votre attitude positive face à l’écriture et les stratégies que vous appliquez avec votre enfant seront bénéfiques pour son apprentissage. Nous vous présentons ci-dessous quelques conseils pour accompagner votre enfant lorsqu’il rencontre des difficultés en écriture. Dans un deuxième temps, nous vous proposons des stratégies pour encourager l’écriture au quotidien.

Vous retrouverez toutes ces informations dans le guide pratique.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« Clara, la meilleure amie d’Inès, fêtera ses neuf ans dans deux jours »

Clara, la meilleure amie d’Inès, fêtera ses neuf ans dans deux jours. Ma fille tient à lui offrir une carte qu’elle aura réalisée elle-même.
Installée à la table du salon avec tout son matériel, Inès travaille sur sa surprise depuis presque deux heures.
— Papa, regarde, j’ai terminé ! lance-t-elle à Tarek quand il passe près d’elle.
Mon mari prend la carte rose et mauve dans ses mains et siffle d’admiration.
— Elle est vraiment belle, dit-il. Par contre, tu as fait beaucoup de fautes dans ton message. Et il manque des mots.
Curieuse, j’interromps la lecture de mon roman et vais inspecter la carte d’Inès.

« Cher Clara, bone fète passe une bele journé avec les ami. J’espèr tu va aimé mon cado. Je taime ! »
— Tu ne peux pas lui offrir une carte avec des fautes, reprend Tarek.
— J’ai écrit au feutre, je ne peux pas effacer, fait remarquer Inès, dont les yeux se remplissent d’eau.
— Eh bien, tu dois tout recommencer.
— Je ne veux pas jeter ma carte ! s’écrie Inès en pleurant.
— Bon, je crois que j’ai une solution, dis-je pour calmer la tempête qui s’annonce. On va écrire le message ensemble, sur un brouillon, et puis tu le recopieras sur une feuille de couleur. Après, tu n’auras qu’à le découper et à le coller à la place de celui qui se trouve sur ta carte. Qu’en penses-tu ?
Inès essuie les larmes sur ses joues et acquiesce en silence, visiblement rassurée.

Conseils pour accompagner votre enfant lorsqu’il rencontre des difficultés en écriture

Bien que le type de défis varie d’un enfant en difficulté à un autre, voici quelques stratégies que vous pouvez utiliser auprès de votre enfant lorsque :

1. Votre enfant a de la difficulté à écrire correctement les mots

Lorsque votre enfant a de la difficulté à écrire un mot, laissez-lui la chance de l’orthographier comme il pense. Si la valeur sonore du mot n’est pas respectée, lisez-lui ce qu’il vient d’écrire et tentez de déterminer ensemble les corrections à apporter. Sinon, montrez-lui comment le mot s’écrit. Pour ces difficultés, un aide-mémoire ou un dictionnaire facilitant les correspondances entre les lettres et les sons, comme Eurêka, peut être utile pour votre enfant.

2. Votre enfant a de la difficulté à produire des textes complets et bien élaborés

Comparativement à la lecture, l’écriture demande davantage d’énergie cognitive à votre enfant. En effet, en plus de devoir écrire correctement les mots, il doit les choisir, et ce, en fonction d’idées et de phrases qu’il doit aussi produire. Cela dit, lorsque votre enfant rédige un texte, amenez-le à se centrer sur la formulation de ses phrases, et ce, en les verbalisant avant de les écrire. Il peut même s’enregistrer s’il le désire. C’est lorsqu’il aura terminé son texte qu’il sera plus approprié de mettre de l’énergie sur la correction de ses mots. À cette étape, vous pouvez même lui lire son texte à voix haute afin de l’aider à trouver ses erreurs.

3. Mon enfant se fatigue et se décourage rapidement

Évidemment, construire des phrases et des textes est une tâche laborieuse pour un enfant n’ayant pas automatisé le code écrit. Il est certain que votre enfant doit continuer de pratiquer ses habiletés, car l’écriture fera partie de son quotidien tout au long de sa vie. Néanmoins, lorsque vous jugez qu’un petit coup de pouce lui permettrait de réaliser correctement une tâche, n’hésitez pas à écrire pour votre enfant. Par exemple, rédigez à sa place les réponses à des questions de compréhension en lecture. Cela lui permettra de vivre des réussites autrement et de ne pas oublier que lorsqu’on écrit, c’est pour se faire comprendre.

Parce que chaque effort compte…

Plusieurs stratégies existent pour accompagner votre enfant qui éprouve des difficultés en écriture. Si vous êtes inquiet de ne pas choisir les bonnes, ne soyez pas gêné d’entrer en contact avec le milieu scolaire pour vérifier votre approche ou obtenir des conseils de la part du personnel professionnel qui intervient auprès de votre enfant. Vos questions seront toujours bien accueillies.

« Inès, j’aurais besoin de ton aide! »

— Inès, j’aurais besoin de ton aide ! Voudrais-tu faire les étiquettes pour mes pots de confiture d’automne, s’il te plaît ? Tu peux mettre de la couleur, si tu veux.
Je vois qu’elle hésite, mais elle finit par accepter, emportant la feuille avec elle. Je l’entends qui répète « confiture d’automne » en chemin.
Depuis quelque temps, j’essaie de la faire écrire le plus souvent possible afin qu’elle progresse en orthographe et en grammaire. Ce n’est pas toujours évident, car elle rechigne à la tâche. Je suis donc surprise qu’elle ait accepté aussi facilement.
Inès revient quinze minutes plus tard. Je constate qu’elle a fait les étiquettes à l’ordinateur.

— Je voulais que tu écrives les mots à la main, dis-je, un peu fâchée.
— Je fais moins de fautes quand c’est à l’ordinateur, se défend ma fille.
En effet, même le mot « automne » est parfaitement orthographié.
— C’est plus facile pour moi de me concentrer sur les mots quand je n’ai pas besoin d’écrire les lettres à la main, ajoute Inès. En plus, l’ordinateur me le dit quand je fais une erreur.
Ça a du sens. La calligraphie à elle seule demande de la concentration. Si la méthode permet d’atteindre un bon résultat, je me demande tout de même si c’est approprié dans le cas d’Inès. Est-ce que ça ne risque pas de lui nuire ?

Stratégies pour encourager l’écriture au quotidien

La maîtrise de l’écriture est essentielle dans toutes les matières à l’école. Pour écrire de façon efficace, il n’y a pas de mystère: il faut s’exercer. Les enfants ayant une dyslexie-dysorthographie ou des difficultés en écriture ont besoin de s’exercer plus que leurs pairs. Malheureusement, la plupart des enfants pour qui l’écriture représente un défi n’aiment pas écrire et évitent de le faire. Par conséquent, leurs compétences s’améliorent très lentement ou pas du tout.

1. Amenez votre enfant à écrire dans des contextes signifiants
À l’école, les tâches complètes d’écriture sont souvent destinées à l’évaluation et les enfants subissant des échecs dans ces tâches perdent leur motivation au fil du temps. Pour changer de la routine scolaire, à la maison, vous pouvez, par exemple, amener votre enfant à correspondre avec un membre de la famille, à écrire une histoire pour un concours à la bibliothèque ou bien à rédiger une pièce de théâtre pour présenter à la famille. C’est en proposant des tâches signifiantes pour lui que vous favorisez une attitude positive envers l’écriture.

2. Faites écrire votre enfant plus souvent
Chaque occasion est bonne pour écrire. C’est en effet de cette façon que votre enfant s’améliorera et verra l’utilité de le faire. Pour y arriver, vous pouvez l’inviter à écrire la liste d’épicerie, à produire des étiquettes pour organiser l’espace de sa chambre ou à construire le calendrier familial. Laissez aller votre imagination !

3. Laissez votre enfant écrire à l’ordinateur
Plusieurs enfants ayant une dyslexie-dysorthographie rencontrent également de la difficulté au moment de faire le geste moteur et de respecter la calligraphie. Rédiger à l’ordinateur peut être un bon moyen pour les décharger de cette activité. D’ailleurs, certains de ces enfants auront ou ont droit à des aides technologiques. Il s’avère donc pertinent d’apprivoiser le clavier le plus tôt possible.

4. Faites écrire votre enfant dans différents formats
Adapter le format de rédaction peut alléger la tâche d’écriture lorsque les enfants ont en plus des difficultés motrices et graphiques. Par exemple, on peut les laisser écrire avec des crayons plus gros, sur des feuilles épaisses ou sur un tableau blanc. Par ailleurs, pour le plaisir, vous pouvez aussi écrire avec de la peinture, sur du sable ou avec des pâtes alimentaires. L’écriture peut prendre une tout autre signification lorsqu’on se sent plus en contrôle et motivé par la tâche.

« Est-ce que je peux écrire mon texte en rouge et en vert? »

— Est-ce que je peux écrire mon texte en rouge et en vert ?
Inès tourne vers moi des yeux étincelants d’excitation.
— Bien sûr, ma chouette.
— Trop cool ! s’exclame-t-elle en posant ses doigts sur le clavier.
Je craignais que l’ordinateur puisse nuire aux progrès d’Inès en écriture, mais son enseignante m’a confirmé que je pouvais l’autoriser à l’utiliser de temps en temps. Non seulement ma fille prend du plaisir à travailler sur l’écran, mais le correcteur l’aide également à bien orthographier les mots.

En guise de bonus, cette technique accroît son estime personnelle et Inès gagne peu à peu en confiance.
— Tu crois que grand-maman va aimer mon histoire ? me demande-t-elle.
— J’en suis certaine !
Je dois avouer que je suis impressionnée par les qualités artistiques de ma fille. Nous avons décidé de fabriquer un calendrier pour sa grand-mère comme cadeau de Noël. À côté du tableau comprenant les dates, Inès tape un court texte qu’elle a elle-même inventé. Tout autour, elle a inséré des dessins festifs représentant des sapins, des bonshommes de neige, des cadeaux et des lutins. L’ensemble est très harmonieux.
Ces derniers temps, j’ai réalisé qu’il existe plein de ressources et d’outils pour les enfants présentant une dyslexie-dysorthographie. Certes, Inès ne progresse pas aussi vite que son amie Clara, par exemple, mais je suis fière de son ingéniosité et de sa persévérance. Si elle continue dans cette voie, je suis certaine que tout ira bien.

Pour en savoir plus

Au fil des ans, l’Institut des troubles d’apprentissage a développé de nombreux outils pour assurer l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage, leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. Voici quelques-unes des ressources sélectionnées pour vous. N’hésitez pas à les consulter.

Cette formation présente les principales causes, caractéristiques et manifestations de la dyslexie-dysorthographie. Elle expose aussi les différents mécanismes présents dans les mesures de soutien et les stratégies d’enseignement pouvant favoriser l’apprentissage et la réussite des enfants présentant une dyslexie-dysorthographie.

→ Découvrir la formation sur la dyslexie-dysorthographie

Pour aller plus loin


À consulter

Documentation sur la dyslexie-dysorthographie
Naitreetgrandir.com
Articles et dossiers thématiques pour accompagner les enfants avec un trouble d’apprentissage
TA à l’école
Trousse d’intervention appuyée par la recherche pour l’enseignement de la lecture et de l’écriture
Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation
Outils pédagogiques pour l’enseignement de la lecture
ADEL
Ressource pour les parents et le corps enseignant sur la morphologie
Morphoplus
En recherche d’un professionnel ou d’une professionnelle pour une évaluation ou un suivi ?
Liste des bottins des membres du personnel professionnel
Le Service national du RECIT, Adaptation scolaire, offre une foule d’informations utiles, notamment sur les outils et fonctions de l’aide technologique.
Recitas.ca

À lire

Tessier, A. et Poirier, P. (2019). Dyslexie et dysorthographie : la boîte à outils.
Aux éditions de Mortagne
Poirier, P. et Morin, J. (2019). La dyslexie et la dysorthographie racontées aux enfants.
Aux éditions de Mortagne
Latulippe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes !
Dominique et Compagnie
Fortin, A. L’apprenant et ses aides technologiques en lecture et en écriture : comment l’accompagner au quotidien ?
Aux éditions Horizons

Notre précieux partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!