fbpx

Dyslexie-dysorthographie
J’ai de la difficulté en écriture

« Je me dépêche de prendre en note les informations transmises par l’infirmière de l’hôpital »

— D’accord… demain, seize heures… du service orthopédique…
Je me dépêche de prendre en note les informations transmises par l’infirmière de l’hôpital où se trouve l’une de nos patientes. Au même moment, mon collègue Rémy passe devant la porte du local où je travaille et commence à me parler. Je lui fais signe d’attendre une seconde, salue mon interlocutrice et raccroche le téléphone.
— Raphaëlle, j’ai besoin d’un coup de main avec monsieur Santo. Tout le monde est occupé. Tu veux bien m’aider ?
— Bien sûr.

Je laisse mon calepin à côté du combiné et cours aider mon collègue. Ça déboule après ça. La gastro a pris le centre d’assaut, plusieurs résidents ont besoin d’assistance, l’ensemble des préposés est sur le pied de guerre.
Une heure plus tard, je sursaute en repensant à l’appel de l’infirmière. Je retourne dans le local, récupère mes notes et fronce les sourcils. J’ai oublié des mots et j’ai arrêté d’écrire quand Rémy est venu m’interrompre. Pourtant, il faut que je me souvienne des informations transmises ; c’est important.
Un peu paniquée, je ferme les yeux pour essayer de me rappeler le plus de choses possible. Je peux téléphoner à l’hôpital pour obtenir des précisions, mais j’ai peur de passer pour une incompétente.
Et dire que je viens de m’inscrire aux cours pour adultes afin de décrocher mon cinquième secondaire… Déjà que j’ai du mal à prendre en note quelques phrases lors d’un appel téléphonique… J’espère que je serai à la hauteur de ce nouveau défi !

Mes alliés!

Les adultes comme Raphaëlle ne sont pas seuls et ils peuvent compter sur le soutien de nombreux alliés.

• Intervenants et intervenantes du milieu scolaire

Les intervenants qui œuvrent dans les milieux postsecondaires ou destinés aux adultes (centre d’éducation des adultes, centre de formation professionnelle, cégep, université) représentent des alliés incontournables. N’hésitez pas à leur parler de vos difficultés. Ils sauront vous outiller pour maximiser votre succès scolaire et voir comment ils peuvent adapter leur approche pédagogique en fonction de vos besoins.

À la formation aux adultes, les membres du corps enseignant sont formés pour travailler auprès des élèves avec des difficultés ou des troubles d’apprentissage ; ils vous offriront des stratégies et pourront vous diriger au besoin vers un professionnel. Dans les centres de formation professionnelle et au collégial, des mesures sont mises en place pour faciliter l’adaptation des étudiants. Vous pouvez consulter le conseiller en services adaptés ou l’orthopédagogue. Leur rôle est de faire le lien entre l’étudiant et ses enseignants en regard des mesures d’adaptation en classe. À l’université, vous pouvez prendre rendez-vous au service d’accueil et de soutien aux étudiants en situation de handicap qui inclut les troubles d’apprentissage.

Voici des exemples de services adaptés pour les personnes ayant une dyslexie-dysorthographie :
• Soutien scolaire
• Prise de notes
• Prêt d’ordinateur
• Outils d’aide technologique
• Mesures particulières pour la passation des examens (temps supplémentaire, etc.)

• Professionnels

L’orthopédagogue peut vous aider à mieux vivre avec votre trouble d’apprentissage à l’écrit. En lecture et en écriture, son rôle est d’évaluer vos besoins et d’agir sur les difficultés que vous rencontrez. L’orthopédagogue saura déterminer quelles sont les mesures d’aide appropriées à votre situation et vous guider dans le choix des stratégies à adopter au quotidien, à votre travail ou dans vos études.

L’orthophoniste est pour sa part le professionnel désigné à l’évaluation des habiletés langagières tant à l’oral qu’à l’écrit. L’orthophoniste peut poser la conclusion de dyslexie-dysorthographie. En ce sens, son travail guide et complète celui des orthopédagogues. N’hésitez pas à entrer en contact avec lui ; il peut aussi évaluer vos besoins et vous donner des conseils quant aux approches à privilégier dans votre situation.

Le psychoéducateur peut vous aider à développer votre estime personnelle ou encore à vous adapter à un nouvel environnement de travail ou d’apprentissage.

• Proches

Vos proches, incluant la famille, les amis, les collègues ou autres, peuvent apporter leur soutien dans les épreuves que vous vivez. N’hésitez pas à leur faire part de ce que vous ressentez lorsque vous vivez des difficultés.

Mon plan de match

Les habiletés spécifiques à l’écriture pour les adultes atteints d’une dyslexie-dysorthographie ou qui rencontrent des difficultés du même type peuvent continuer de s’améliorer. Les professionnels tels que l’orthophoniste et l’orthopédagogue peuvent vous aider à développer ces savoir-faire.

Cependant, au quotidien, vous pouvez recourir à plusieurs stratégies pour alléger vos tâches d’écriture à l’école, au travail ou à la maison. Ci-dessous, nous vous en présentons quelques-unes pour vous accompagner en écriture. Dans un deuxième temps, nous vous offrons d’autres conseils pour mieux gérer les tâches complexes.

Vous retrouverez toutes ces informations dans le guide pratique.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« Je rentre à l’appartement, les bras chargés de sacs d’épicerie « 

Je rentre à l’appartement, les bras chargés de sacs d’épicerie. Maxim est avachi sur le canapé, en t-shirt et en caleçon.
— Max, t’es pas prêt ?
— Pourquoi ? me demande-t-il sans détacher les yeux de la télévision.
— Eh bien, Martin et Khalid vont arriver d’une minute à l’autre.
Cette fois, j’ai son attention.
— Est-ce que c’est pour ça que tu m’as envoyé un texto ?
— Oui ! dis-je, un peu fâchée que rien ne soit en place – pas même mon chum ! – pour l’arrivée presque imminente de nos invités.

– Raph, j’ai essayé de t’appeler après avoir reçu ton message. J’ai rien compris. Tu as dû l’écrire dans l’urgence.
– Ben voyons…
Je vais poser les sacs sur le comptoir de la cuisine et fouille dans mon sac à main, à la recherche de mon téléphone. Soudain, je fige. Je comprends pourquoi je n’ai pas entendu l’appel de Max. J’ai oublié mon cellulaire au travail !
Dépitée, je me tourne lentement vers mon chum qui me sourit avec compassion.
– C’est pas grave, m’assure-t-il en se levant du canapé. Je m’habille en vitesse et je viens t’aider. Mais la prochaine fois, s’il te plaît, prends le temps de relire ton message avant de l’envoyer.

Stratégies pour améliorer vos compétences en écriture

Si vous désirez améliorer vos compétences en écriture, n’hésitez pas à consulter un professionnel ; il saura évaluer votre niveau et fixer des objectifs qui correspondent à vos besoins.

1. Exercez-vous

Pour s’améliorer, il est nécessaire de s’exercer le plus souvent possible. Lorsque vous écrivez sur votre téléphone, faites attention à l’orthographe des mots, relisez ou écoutez les phrases que vous écrivez, puis apportez des modifications au besoin. Le téléphone est un moyen simple mais efficace d’apprendre étant donné que vous utilisez probablement votre cellulaire tous les jours. Par ailleurs, c’est aussi en lisant que vos compétences s’amélioreront en écriture. En effet, la lecture vous expose à du nouveau vocabulaire et à des formes de phrases que vous pourrez utiliser en contexte de rédaction.

2. Concentrez-vous sur la formulation de vos phrases

Comparativement à la lecture, l’écriture vous demande davantage d’énergie cognitive. En effet, en plus de devoir écrire correctement les mots, vous devez les choisir, et ce, en fonction d’idées et de phrases que vous devez aussi produire. Cela étant dit, lorsque vous rédigez un courriel, un rapport ou un texte pour l’école, gardez en tête que votre objectif est de communiquer un message. Ainsi, concentrez-vous sur la formulation de vos phrases lorsque vous écrivez. Pour ce faire, vous pouvez les verbaliser avant de les écrire ou même vous enregistrer sur votre téléphone. C’est lorsque vous aurez terminé de rédiger qu’il sera plus approprié de mettre du temps sur l’orthographe des mots. À cette étape, vous pouvez même écouter votre texte à l’aide d’une synthèse vocale afin de vous aider à trouver vos erreurs.

3. Utilisez des outils d’aide technologiques

Les outils technologiques peuvent être d’une grande aide dans vos rédactions. Pour en maximiser les effets en écriture, vous devez apprendre à intégrer ceux qui répondent à vos besoins. Si vous employez un outil comme WordQ, Lexibar ou Médialexie avec une prédiction de mots et une rétroaction vocale intégrées, vous devez savoir que ces fonctions ne sont pas parfaites. En effet, la prédiction de mots vous demande de taper vous-même les premières lettres du mot, mais si ce ne sont pas les bonnes, la prédiction n’affiche pas le bon mot. À ce moment-là, vous devez apprendre à vous arrêter, à vérifier l’orthographe utilisée au départ et à la changer au besoin. Certains outils, comme Lexibar, sont toutefois plus sensibles aux erreurs et prédisent ainsi un plus grand éventail de mots.

Si vous utilisez un outil d’aide à la révision et à la correction comme un correcteur grammatical, veillez à ce qu’une réflexion accompagne votre correction. En effet, cet outil, comme Antidote, relève certaines erreurs grammaticales et difficultés dans la phrase, mais vous devez souvent faire preuve de jugement et utiliser vos connaissances pour accepter les corrections ou modifier vos phrases. Par ailleurs, Antidote offre également un guide grammatical et un dictionnaire qui peuvent grandement vous aider à améliorer vos productions à l’écrit. N’hésitez pas à explorer leurs différentes fonctions.

4. Introduisez un seul outil à la fois

L’appropriation des aides technologiques en écriture est un processus d’adaptation complexe. Si vous commencez juste à les utiliser, vous pouvez même avoir l’impression de gérer deux tâches à la fois : votre outil et votre tâche d’écriture. Il est donc nécessaire de bien maîtriser un outil avant de commencer à en apprendre un autre. Gardez en tête que l’objectif de ces aides est de diminuer la charge cognitive qui est attribuée à la lecture ou à l’écriture de mots. S’approprier plus d’un outil à la fois aura l’effet inverse.

Parce que chaque effort compte…

Plusieurs outils et stratégies peuvent vous aider à alléger et à réussir vos tâches en écriture. En revanche, certains outils technologiques doivent être bien utilisés afin d’en tirer le maximum. N’hésitez pas à vous renseigner sur ceux que vous employez ou à poser des questions à des professionnels qui ont des compétences en la matière. C’est en maîtrisant bien vos outils que vous en verrez les effets à long terme.

« Ça me stresse beaucoup »

Assise devant la table basse du salon, j’épluche avec attention le dossier préparatoire à l’examen de français de cinquième secondaire. Ça me stresse beaucoup. Je soupire.
– Ça va pas ? me demande Maxim, installé sur le canapé, son ordinateur sur les genoux.
– Ce test m’angoisse.
– Pourtant, t’es tout le temps en train d’argumenter avec moi, me lance-t-il à la blague.
Mais je n’ai pas envie de rire.
– Je ne connaîtrai le sujet qu’à la dernière minute. Il va falloir que je trouve des idées, que je les structure, que je fasse attention à ma syntaxe, que mon discours soit cohérent et convaincant… tout ça en dedans de trois heures quinze !

Comment je vais faire pour organiser mon temps avec mon TDAH ? J’ai tellement peur de passer à côté.
– Tu stresses parce que c’est une étape importante, mais n’oublie pas que tu as des outils pour t’aider. Depuis quelque temps, ça se passe mieux avec tes devoirs, non ?
Je fais oui de la tête. Un oui timide, plein d’angoisse.
– Moi, je suis certain que ça va ben aller, m’assure-t-il. T’as travaillé fort ces derniers mois et t’as mis des techniques au point pour y arriver malgré ta dyslexie-dysorthographie. Tu es prête. Pis, je le répète : quand il s’agit d’argumenter, t’es la meilleure !
Je tourne la tête vers lui.
– C’est à toi d’aller faire la vaisselle, pis m’oblige pas à te convaincre, sinon le sang va couler !
Il éclate de rire et lève les deux mains en signe de paix.
– OK, OK, je me rends !

Conseils pour mieux aborder les tâches complexes

Écrire des textes, des rapports ou des courriels est une tâche complexe qui vous demande de maîtriser plusieurs sous-tâches.

En effet, en écriture, vous devez d’abord planifier votre rédaction : générer des idées en fonction de votre intention d’écriture, choisir les meilleures, puis les organiser dans un plan de manière à soutenir la cohérence de votre texte.

Puis, vous devez mettre vos idées en forme : vous devez formuler des phrases, choisir les bons mots, bien les écrire, relire vos phrases, vérifier qu’elles respectent votre intention, faire des modifications, etc.

Finalement, vous devez aussi réviser et corriger votre texte en plus de vérifier si votre texte répond à votre intention et si les phrases et les mots sont bien écrits, etc.

Cela étant dit, apprendre à effectuer plusieurs tâches simultanément est un processus d’apprentissage complexe qui sollicite des connaissances, des savoir-faire et bien de l’énergie sur le plan cognitif. Il est normal de vous sentir dépassé par ce genre d’activité, et ce, encore plus lorsque vous les réalisez avec un trouble d’apprentissage spécifique au langage écrit.

Réalité partagée

« La responsable des ressources humaines jette un nouveau regard à mon curriculum vitae »

La responsable des ressources humaines jette un nouveau regard à mon curriculum vitae.
– Votre parcours est intéressant, me dit-elle, et vous avez terminé votre technique avec de bons résultats. Je vais vous poser une question un peu plus personnelle. Quels sont votre plus grand défaut et votre plus grande qualité ?
J’esquisse un sourire. La réponse vient toute seule :
– J’ai un TDAH doublé d’une dyslexie-dysorthographie. Il y a encore quatre ans, je me croyais incapable d’obtenir un diplôme. Je ne me faisais pas confiance. Et puis j’en ai appris plus sur le métier d’éducatrice spécialisée et j’ai su que c’était fait pour moi.

Alors, j’ai étudié fort, j’ai acquis des outils et des techniques qui m’ont permis d’avancer malgré mon trouble. Ça n’a pas été facile tous les jours, mais j’ai fait preuve de persévérance, j’ai trouvé des solutions et j’ai réussi à surmonter les épreuves. Cette expérience a été très enrichissante.
– Je vois, fait la femme en souriant à son tour.
Quelque chose traverse son regard à ce moment-là. Un bref éclat de curiosité. Je crois qu’elle a aimé cette réponse. Et là, plus que jamais, je me sens extrêmement fière de moi.

Pour en savoir plus

Au fil des ans, l’Institut des troubles d’apprentissage a développé de nombreux outils pour assurer l’égalité des chances des personnes vivant avec un trouble d’apprentissage, leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. Voici quelques-unes des ressources sélectionnées pour vous. N’hésitez pas à les consulter.

Le guide L’apprenant et ses aides technologiques en lecture et en écriture : comment l’accompagner au quotidien permet de faire un tour d’horizon des différents outils d’aide technologiques et d’en explorer les principales fonctions.

Cette formation présente les principales causes, caractéristiques et manifestations de la dyslexie-dysorthographie. Elle expose aussi les différents mécanismes impliqués dans les mesures de soutien et stratégies d’enseignement pouvant favoriser l’apprentissage et la réussite des enfants présentant une dyslexie-dysorthographie.

→ Découvrir la formation Dyslexie et dysorthographie chez les élèves (primaire, secondaire et postsecondaire)

Pour aller plus loin


À consulter

Documentation sur la dyslexie-dysorthographie
Naitreetgrandir.com
Articles et dossiers thématiques pour accompagner les enfants avec un trouble d’apprentissage
TA à l’école
Trousse d’intervention appuyée par la recherche pour l’enseignement de la lecture et de l’écriture
Réseau canadien de recherche sur le langage et l’alphabétisation
Outils pédagogiques pour l’enseignement de la lecture
ADEL
Ressource pour les parents et le corps enseignant sur la morphologie
Morphoplus
En recherche d’un professionnel ou d’une professionnelle pour une évaluation ou un suivi ?
Liste des bottins des membres du personnel professionnel
Le Service national du RECIT, Adaptation scolaire, offre une foule d’informations utiles, notamment sur les outils et fonctions de l’aide technologique.
Recitas.ca

À lire

Tessier, A. et Poirier, P. (2019). Dyslexie et dysorthographie : la boîte à outils.
Aux éditions de Mortagne
Poirier, P. et Morin, J. (2019). La dyslexie et la dysorthographie racontées aux enfants.
Aux éditions de Mortagne
Latulippe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes !
Dominique et Compagnie
Fortin, A. L’apprenant et ses aides technologiques en lecture et en écriture : comment l’accompagner au quotidien ?
Aux éditions Horizons

Notre précieux partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!