fbpx

Astuces pour parents
« Mon enfant ne comprend pas ce qu’il lit »

En tant qu’adulte, nous ne nous rendons plus vraiment compte de tout ce que nous faisons pour comprendre ce que nous lisons. C’est pourquoi, nous nous sentons tellement démuni quand notre enfant a des difficultés à comprendre ce qu’il lit.

Comme adulte, nous ne nous rendons plus compte des efforts que nous faisons en lisant, car nous avons automatisé bien des tâches.
D’abord, on décode bien les mots, on en comprend leur sens et, grâce à notre expérience de lecteur, on comprend le message véhiculé d’un texte (par exemple on sait de qui on parle quand on voit le pronom « il » par exemple).
Puis, on gère plutôt bien notre compréhension : on reconnaît lorsqu’on ne comprend plus et on utilise des stratégies.
Donc, la compréhension de ce qu’on lit c’est le mélange de plusieurs tâches qu’on fait de manière simultanée. Cet apprentissage là peut être difficile spécialement pour les élèves qui ont des besoins particuliers et pas nécessairement pour les mêmes raisons. En effet, les sources des difficultés peuvent varier d’un enfant à un autre. Mais, il existe tout de même des stratégies pouvant vous aider à accompagner votre enfant qui présente des difficultés à comprendre ce qu’il lit.

1. Assurez-vous que la lecture des mots n’est pas un problème

Comprendre ce qu’on lit englobe l’automatisation de certaines tâches, comme le fait de bien lire les mots (identifier à une lettre qu’on voit le bon son). Cela prend du temps, et pour certains enfants cela peut rester problématique. Dans ces cas-là, ils ont de la difficulté à comprendre ce qu’ils lisent : leur énergie est concentrée à bien décoder les mots et ils n’ont plus d’énergie pour associer un sens à ce qu’ils lisent.
D’ailleurs, souvent leurs erreurs ne les aident pas non plus à identifier les bons mots.

Il s’agit du premier facteur à vérifier lorsque vous vous questionnez quant aux difficultés de votre enfant à comprendre ce qu’il lit.
Est-ce que votre enfant a des difficultés à décoder des mots auxquels il a été beaucoup exposé ?
Est-ce qu’il associe souvent de mauvais sons à certaines lettres ?
Est-ce que que ces comportements durent depuis longtemps?

Il ne faut pas non plus se fier uniquement à ces comportements car les manifestations des difficultés pour l’identification des mots peuvent varier d’un enfant à l’autre. Consultez l’enseignant·e de votre enfant pour valider auprès d’un·e orthopédagogue s’il s’agit bien d’une problématique.
Sans lecture de mot exacte et fluide, la compréhension d’un texte n’est souvent pas suffisante.

2. Variez les occasions d’apprendre de nouveaux mots

En plus de décoder les mots écrits, il faut que votre enfant soit en mesure de les lier à un sens, une image, une ou plusieurs significations. Ainsi varier les occasions pour lui permettre d’apprendre des nouveaux mots l’aidera grandement à améliorer sa compréhension en lecture. On peut penser à :

• Lors des lectures en famille, insistez sur les mots compliqués/littéraires, trouvez des synonymes, pensez à des mots de la même famille, pensez à d’autres significations, etc.
• Variez les activités socio-culturelles et en nature. Allez au musée et attirez l’attention de votre enfant sur des mots nouveaux, allez faire une randonnée avec un guide et discutez des nouveaux mots appris.
• Utilisez vous-même un vocabulaire varié lorsque vous parlez à votre enfant, variez les adjectifs (ravi, extravagant), les verbes (s’élancer, s’apprêter) etc.

Toutes les activités à l’oral qui concernent les mots peuvent aider votre enfant à mieux comprendre ce qu’il lit et à faire de meilleurs liens avec ses connaissances.

3. Lisez avec votre enfant et utilisez des stratégies avant, pendant et après la lecture

Gérer la compréhension est un apprentissage laborieux qui prend du temps. Vous pouvez toutefois aider votre enfant dans cet apprentissage en modelant et en verbalisant tout haut les stratégies que vous utilisez comme lecteur adulte lorsque vous lisez en famille. Ainsi, votre enfant sera exposé à un vrai modèle de lecteur et sera plus enclin à reproduire ce que vous faites.

Vous pouvez donc :
• Avant la lecture : faire un survol du texte (image, titres), si c’est une histoire faites des prédictions, puis si c’est un livre documentaire faites des liens avec des connaissances que vous avez sur le sujet.

• Pendant la lecture : posez des questions, tentez de prédire la suite de l’histoire, arrêtez-vous sur les mots nouveaux.

• Après la lecture : dites ce que vous avez aimé dans le livre, résumez ce que vous venez de lire, faites des liens avec l’histoire et des événements vécus.

4. Guidez votre enfant dans ses choix de lecture et éveillez son intérêt

Bien évidemment, avoir de la difficulté à comprendre ce qu’on lit peut rendre l’activité moins attrayante. En effet, les enfants, peuvent perdre l’intérêt pour la lecture lorsqu’ils ne comprennent pas. Ainsi, puisque leurs difficultés doivent aussi être travaillées en contexte réel de lecture, il s’agit pour vous de leur offrir un environnement riche qui leur donneront cette piqûre pour la lecture.

Vous pouvez donc :
• Visiter fréquemment la bibliothèque ; laissez votre enfant choisir des livres ET choisissez-en certains pour lui qui pourraient l’intéresser et qui sont à son niveau.

• Faites la lecture de livre audio : comprendre ce qu’on lit n’est pas seulement lié au fait de décoder les mots, la lecture audio peut améliorer plusieurs aspects de la compréhension comme l’acquisition du vocabulaire.

• Puis, lisez-vous même à la maison et choisissez des livres pour vous à la bibliothèque, lorsque votre enfant voit que vous même êtes intéressés par la lecture il sera encouragé à en faire autant.

À retenir

Bien que comprendre la lecture pour un enfant lui demande de mettre en place une multitude de tâches qu’il n’a pas toujours apprise, vous pouvez toujours comme parent poser des actions qui pourront l’aider à mieux comprendre en lecture.

En tant qu’adulte, nous ne nous rendons plus vraiment compte de tout ce que nous faisons pour comprendre ce que nous lisons. C’est pourquoi, nous nous sentons tellement démuni quand notre enfant a des difficultés à comprendre ce qu’il lit.

Comme adulte, nous ne nous rendons plus compte des efforts que nous faisons en lisant, car nous avons automatisé bien des tâches.
D’abord, on décode bien les mots, on en comprend leur sens et, grâce à notre expérience de lecteur, on comprend le message véhiculé d’un texte (par exemple on sait de qui on parle quand on voit le pronom « il » par exemple).
Puis, on gère plutôt bien notre compréhension : on reconnaît lorsqu’on ne comprend plus et on utilise des stratégies.
Donc, la compréhension de ce qu’on lit c’est le mélange de plusieurs tâches qu’on fait de manière simultanée. Cet apprentissage là peut être difficile spécialement pour les élèves qui ont des besoins particuliers et pas nécessairement pour les mêmes raisons. En effet, les sources des difficultés peuvent varier d’un enfant à un autre. Mais, il existe tout de même des stratégies pouvant vous aider à accompagner votre enfant qui présente des difficultés à comprendre ce qu’il lit.

1. Assurez-vous que la lecture des mots n’est pas un problème

Comprendre ce qu’on lit englobe l’automatisation de certaines tâches, comme le fait de bien lire les mots (identifier à une lettre qu’on voit le bon son). Cela prend du temps, et pour certains enfants cela peut rester problématique. Dans ces cas-là, ils ont de la difficulté à comprendre ce qu’ils lisent : leur énergie est concentrée à bien décoder les mots et ils n’ont plus d’énergie pour associer un sens à ce qu’ils lisent.
D’ailleurs, souvent leurs erreurs ne les aident pas non plus à identifier les bons mots.

Il s’agit du premier facteur à vérifier lorsque vous vous questionnez quant aux difficultés de votre enfant à comprendre ce qu’il lit.
Est-ce que votre enfant a des difficultés à décoder des mots auxquels il a été beaucoup exposé ?
Est-ce qu’il associe souvent de mauvais sons à certaines lettres ?
Est-ce que que ces comportements durent depuis longtemps?

Il ne faut pas non plus se fier uniquement à ces comportements car les manifestations des difficultés pour l’identification des mots peuvent varier d’un enfant à l’autre. Consultez l’enseignant·e de votre enfant pour valider auprès d’un·e orthopédagogue s’il s’agit bien d’une problématique.
Sans lecture de mot exacte et fluide, la compréhension d’un texte n’est souvent pas suffisante.

2. Variez les occasions d’apprendre de nouveaux mots

En plus de décoder les mots écrits, il faut que votre enfant soit en mesure de les lier à un sens, une image, une ou plusieurs significations. Ainsi varier les occasions pour lui permettre d’apprendre des nouveaux mots l’aidera grandement à améliorer sa compréhension en lecture. On peut penser à :

• Lors des lectures en famille, insistez sur les mots compliqués/littéraires, trouvez des synonymes, pensez à des mots de la même famille, pensez à d’autres significations, etc.
• Variez les activités socio-culturelles et en nature. Allez au musée et attirez l’attention de votre enfant sur des mots nouveaux, allez faire une randonnée avec un guide et discutez des nouveaux mots appris.
• Utilisez vous-même un vocabulaire varié lorsque vous parlez à votre enfant, variez les adjectifs (ravi, extravagant), les verbes (s’élancer, s’apprêter) etc.

Toutes les activités à l’oral qui concernent les mots peuvent aider votre enfant à mieux comprendre ce qu’il lit et à faire de meilleurs liens avec ses connaissances.

3. Lisez avec votre enfant et utilisez des stratégies avant, pendant et après la lecture

Gérer la compréhension est un apprentissage laborieux qui prend du temps. Vous pouvez toutefois aider votre enfant dans cet apprentissage en modelant et en verbalisant tout haut les stratégies que vous utilisez comme lecteur adulte lorsque vous lisez en famille. Ainsi, votre enfant sera exposé à un vrai modèle de lecteur et sera plus enclin à reproduire ce que vous faites.

Vous pouvez donc :
• Avant la lecture : faire un survol du texte (image, titres), si c’est une histoire faites des prédictions, puis si c’est un livre documentaire faites des liens avec des connaissances que vous avez sur le sujet.

• Pendant la lecture : posez des questions, tentez de prédire la suite de l’histoire, arrêtez-vous sur les mots nouveaux.

• Après la lecture : dites ce que vous avez aimé dans le livre, résumez ce que vous venez de lire, faites des liens avec l’histoire et des événements vécus.

4. Guidez votre enfant dans ses choix de lecture et éveillez son intérêt

Bien évidemment, avoir de la difficulté à comprendre ce qu’on lit peut rendre l’activité moins attrayante. En effet, les enfants, peuvent perdre l’intérêt pour la lecture lorsqu’ils ne comprennent pas. Ainsi, puisque leurs difficultés doivent aussi être travaillées en contexte réel de lecture, il s’agit pour vous de leur offrir un environnement riche qui leur donneront cette piqûre pour la lecture.

Vous pouvez donc :
• Visiter fréquemment la bibliothèque ; laissez votre enfant choisir des livres ET choisissez-en certains pour lui qui pourraient l’intéresser et qui sont à son niveau.

• Faites la lecture de livre audio : comprendre ce qu’on lit n’est pas seulement lié au fait de décoder les mots, la lecture audio peut améliorer plusieurs aspects de la compréhension comme l’acquisition du vocabulaire.

• Puis, lisez-vous même à la maison et choisissez des livres pour vous à la bibliothèque, lorsque votre enfant voit que vous même êtes intéressés par la lecture il sera encouragé à en faire autant.

À retenir

Bien que comprendre la lecture pour un enfant lui demande de mettre en place une multitude de tâches qu’il n’a pas toujours apprise, vous pouvez toujours comme parent poser des actions qui pourront l’aider à mieux comprendre en lecture.

Pour aller plus loin

À consulter

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!