fbpx

Astuces pour intervenants
Leviers d’efficacité : le modèle RAI

Les enseignants sont bombardés par un grand nombre de stratégies pédagogiques, de programmes éducatifs et de technologies parmi lesquelles il faut choisir. Cela peut être difficile et nécessite du temps pour évaluer leur efficacité et de décider lequel mettre en place dans votre classe. Le modèle de la réponse à l’intervention, souvent nommé RAI, est basé sur la recherche depuis plus de 20 ans. Beaucoup d’études ont déjà montré ses effets auprès de nombreuses populations cliniques différentes, y compris les élèves à besoins particuliers (avec par exemple un trouble d’apprentissage, un trouble associé comme le TDAH ou encore un trouble comportemental).

QU’EST-CE QUE LE MODÈLE DE RÉPONSE À L’INTERVENTION ?

Le modèle RAI une approche à plusieurs niveaux utilisée pour l’identification précoce et le soutien des élèves ayant des besoins particuliers.
Ce modèle préconise un enseignement de haute qualité et un dépistage universel de tous les enfants en classe régulière.
Les apprenants en difficulté reçoivent des interventions à des niveaux d’intensité croissants afin d’accélérer leur rythme d’apprentissage (et les aider à rattraper leurs pairs). Les progrès de chaque élève sont étroitement surveillés pour évaluer à la fois le taux d’apprentissage (à quelle vitesse les élèves acquièrent une certaine compétence) et le niveau de performance (comment les élèves performent par rapport à leurs pairs ou aux normes établies).

Les décisions pédagogiques concernant l’intensité et la durée des interventions sont basées sur la réponse à l’intervention des élèves à l’enseignement – cela signifie que les décisions sont prises sur la base des données.

Le modèle RAI comprend 4 composantes interconnectées :

• La prise de décision basée sur les données;
• Le dépistage universel;
• Le système de prévention à plusieurs niveaux;
• Et le suivi des progrès.

1. La prise de décision basée sur les données

L’analyse des données et la prise de décision se produisent à tous les niveaux de la mise en œuvre et de l’enseignement du modèle RAI.

Vous pouvez utiliser les données du dépistage et de suivi des progrès pour prendre des décisions concernant votre enseignement et les éventuels changements au sein du système de prévention à plusieurs niveaux.

Les décisions que vous prendrez concernant les besoins pédagogiques des élèves devront se baser sur plusieurs points de données recueillis à différents moments de l’année.

2. Le dépistage universel

Le dépistage universel est effectué pour identifier ou prédire les élèves qui pourraient être à risque de difficultés d’apprentissage et de mauvais résultats en lecture, écriture, mathématique ou qui pourraient avoir des comportements problématiques. En règle générale, tous les élèves d’un même niveau ou d’une même classe sont évalués trois fois par an : à l’automne (début de l’année), à l’hiver (milieu de l’année) et au printemps (fin de l’année).

Ceux qui obtiennent un score inférieur au standard de rendement attendu ou au rang centile sont identifiés comme étant à risque et on pourra leur proposer une évaluation et des interventions plus approfondies.

Gardez à l’esprit que l’objectif de ces évaluations n’est en aucun cas un diagnostic. Il s’agit plutôt de recueillir des informations sur les élèves afin de planifier un enseignement efficace.

3. Le système de prévention à trois niveaux

Le système à trois niveaux est généralement représenté par une pyramide. Le modèle intègre des intensités croissantes d’enseignement offrant des interventions spécifiques fondées sur la recherche et adaptées aux besoins des élèves.

Le niveau 1 est au bas de la pyramide. À ce niveau, les élèves reçoivent un enseignement de haute qualité qui est basé sur des données probantes et qui fait parti du programme régulier. Il s’agit du niveau qui regroupe la majorité des élèves (80 à 90%) qui devraient pouvoir exceller à ce niveau de soutien pédagogique.

Le niveau 2 est le niveau intermédiaire de la pyramide. À ce niveau, en plus du programme de base, les élèves reçoivent une intervention qui cible leur besoin. On s’attend à ce que 5 à 10% des élèves aient besoin de ce niveau de soutien supplémentaire pour réussir.

Le niveau 3 est le sommet de la pyramide. À ce niveau, les élèves reçoivent un soutien individualisé intensif dans les domaines auxquels ils rencontrent des difficultés, cela devrait concerner 1 à 5% des élèves.

4. Le suivi des progrès

Le suivi des progrès fournit des informations sur le taux d’apprentissage et le niveau de réussite d’un élève, à la fois individuellement et en comparaison au groupe. Habituellement, le suivi des progrès est mis en oeuvre avec les élèves qui ont été identifiés comme étant à risque sur la base du dépistage.

Grâce aux données de suivi des progrès, vous pouvez déterminer si les élèves ont atteint les objectifs à court et long terme qui leur étaient fixés et vous pouvez adapter votre enseignement afin de mieux répondre aux besoins individuels de vos élèves.

QUELS SONT LES OBJECTIFS DU MODÈLE RAI?

Intervenir précocement

Le modèle RAI facilite l’intervention précoce et maximise le rendement des élèves. La mise en œuvre de ce modèle vous permettra de garantir que vos élèves recevront le niveau d’intervention dont ils ont besoin pour réussir. Grâce à ce modèle, les élèves qui ont besoin d’un soutien supplémentaire pourront le recevoir dès la maternelle ou la première année, ce qui se traduit par de meilleurs résultats à long terme comme des taux plus élevés de diplômés au secondaire, moins de chômage et moins de problèmes de santé mentale.

Identifier un enseignement inadéquat

Le modèle RAI peut permettre de différencier de faibles résultats qui seraient dûs à une difficulté de l’élève de faibles résultats qui seraient dû à un enseignement inadéquat. Par exemple, si un élève réagit mal à l’enseignement qui profite à la plupart des autres élèves, alors la qualité de l’enseignement est probablement bonne. Cependant, si la majorité (ou plus de 80%) des élèves sont à risque ou en difficulté, alors cela remettrait en question l’adéquation de l’enseignement dans le système à 3 niveaux.

À retenir

Le modèle RAI peut vous aider à répondre aux divers besoins de vos élèves. Bien qu’il soit préférable que toute l’école participe à sa mise en œuvre, vous pouvez tout de même implémenter des composantes du modèle dans votre propre classe pour soutenir vos élèves. Si vous voulez en savoir plus sur le modèle RAI, nous vous invitons à visionner nos trois autres capsules vidéos qui expliquent comment implanter chacun des 3 niveaux du modèle réponse à l’intervention (niveau 1, niveau 2 et niveau 3).

Les enseignants sont bombardés par un grand nombre de stratégies pédagogiques, de programmes éducatifs et de technologies parmi lesquelles il faut choisir. Cela peut être difficile et nécessite du temps pour évaluer leur efficacité et de décider lequel mettre en place dans votre classe. Le modèle de la réponse à l’intervention, souvent nommé RAI, est basé sur la recherche depuis plus de 20 ans. Beaucoup d’études ont déjà montré ses effets auprès de nombreuses populations cliniques différentes, y compris les élèves à besoins particuliers (avec par exemple un trouble d’apprentissage, un trouble associé comme le TDAH ou encore un trouble comportemental).

QU’EST-CE QUE LE MODÈLE DE RÉPONSE À L’INTERVENTION ?

Le modèle RAI une approche à plusieurs niveaux utilisée pour l’identification précoce et le soutien des élèves ayant des besoins particuliers.
Ce modèle préconise un enseignement de haute qualité et un dépistage universel de tous les enfants en classe régulière.
Les apprenants en difficulté reçoivent des interventions à des niveaux d’intensité croissants afin d’accélérer leur rythme d’apprentissage (et les aider à rattraper leurs pairs). Les progrès de chaque élève sont étroitement surveillés pour évaluer à la fois le taux d’apprentissage (à quelle vitesse les élèves acquièrent une certaine compétence) et le niveau de performance (comment les élèves performent par rapport à leurs pairs ou aux normes établies).

Les décisions pédagogiques concernant l’intensité et la durée des interventions sont basées sur la réponse à l’intervention des élèves à l’enseignement – cela signifie que les décisions sont prises sur la base des données.

Le modèle RAI comprend 4 composantes interconnectées :

• La prise de décision basée sur les données;
• Le dépistage universel;
• Le système de prévention à plusieurs niveaux;
• Et le suivi des progrès.

1. La prise de décision basée sur les données

L’analyse des données et la prise de décision se produisent à tous les niveaux de la mise en œuvre et de l’enseignement du modèle RAI.

Vous pouvez utiliser les données du dépistage et de suivi des progrès pour prendre des décisions concernant votre enseignement et les éventuels changements au sein du système de prévention à plusieurs niveaux.

Les décisions que vous prendrez concernant les besoins pédagogiques des élèves devront se baser sur plusieurs points de données recueillis à différents moments de l’année.

2. Le dépistage universel

Le dépistage universel est effectué pour identifier ou prédire les élèves qui pourraient être à risque de difficultés d’apprentissage et de mauvais résultats en lecture, écriture, mathématique ou qui pourraient avoir des comportements problématiques. En règle générale, tous les élèves d’un même niveau ou d’une même classe sont évalués trois fois par an : à l’automne (début de l’année), à l’hiver (milieu de l’année) et au printemps (fin de l’année).

Ceux qui obtiennent un score inférieur au standard de rendement attendu ou au rang centile sont identifiés comme étant à risque et on pourra leur proposer une évaluation et des interventions plus approfondies.

Gardez à l’esprit que l’objectif de ces évaluations n’est en aucun cas un diagnostic. Il s’agit plutôt de recueillir des informations sur les élèves afin de planifier un enseignement efficace.

3. Le système de prévention à trois niveaux

Le système à trois niveaux est généralement représenté par une pyramide. Le modèle intègre des intensités croissantes d’enseignement offrant des interventions spécifiques fondées sur la recherche et adaptées aux besoins des élèves.

Le niveau 1 est au bas de la pyramide. À ce niveau, les élèves reçoivent un enseignement de haute qualité qui est basé sur des données probantes et qui fait parti du programme régulier. Il s’agit du niveau qui regroupe la majorité des élèves (80 à 90%) qui devraient pouvoir exceller à ce niveau de soutien pédagogique.

Le niveau 2 est le niveau intermédiaire de la pyramide. À ce niveau, en plus du programme de base, les élèves reçoivent une intervention qui cible leur besoin. On s’attend à ce que 5 à 10% des élèves aient besoin de ce niveau de soutien supplémentaire pour réussir.

Le niveau 3 est le sommet de la pyramide. À ce niveau, les élèves reçoivent un soutien individualisé intensif dans les domaines auxquels ils rencontrent des difficultés, cela devrait concerner 1 à 5% des élèves.

4. Le suivi des progrès

Le suivi des progrès fournit des informations sur le taux d’apprentissage et le niveau de réussite d’un élève, à la fois individuellement et en comparaison au groupe. Habituellement, le suivi des progrès est mis en oeuvre avec les élèves qui ont été identifiés comme étant à risque sur la base du dépistage.

Grâce aux données de suivi des progrès, vous pouvez déterminer si les élèves ont atteint les objectifs à court et long terme qui leur étaient fixés et vous pouvez adapter votre enseignement afin de mieux répondre aux besoins individuels de vos élèves.

QUELS SONT LES OBJECTIFS DU MODÈLE RAI?

Intervenir précocement

Le modèle RAI facilite l’intervention précoce et maximise le rendement des élèves. La mise en œuvre de ce modèle vous permettra de garantir que vos élèves recevront le niveau d’intervention dont ils ont besoin pour réussir. Grâce à ce modèle, les élèves qui ont besoin d’un soutien supplémentaire pourront le recevoir dès la maternelle ou la première année, ce qui se traduit par de meilleurs résultats à long terme comme des taux plus élevés de diplômés au secondaire, moins de chômage et moins de problèmes de santé mentale.

Identifier un enseignement inadéquat

Le modèle RAI peut permettre de différencier de faibles résultats qui seraient dûs à une difficulté de l’élève de faibles résultats qui seraient dû à un enseignement inadéquat. Par exemple, si un élève réagit mal à l’enseignement qui profite à la plupart des autres élèves, alors la qualité de l’enseignement est probablement bonne. Cependant, si la majorité (ou plus de 80%) des élèves sont à risque ou en difficulté, alors cela remettrait en question l’adéquation de l’enseignement dans le système à 3 niveaux.

À retenir

Le modèle RAI peut vous aider à répondre aux divers besoins de vos élèves. Bien qu’il soit préférable que toute l’école participe à sa mise en œuvre, vous pouvez tout de même implémenter des composantes du modèle dans votre propre classe pour soutenir vos élèves. Si vous voulez en savoir plus sur le modèle RAI, nous vous invitons à visionner nos trois autres capsules vidéos qui expliquent comment implanter chacun des 3 niveaux du modèle réponse à l’intervention (niveau 1, niveau 2 et niveau 3).

Pour aller plus loin

À consulter

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!