Qu’est-ce qu’une évaluation orthopédagogique?


L’évaluation orthopédagogique, parfois appelée évaluation diagnostique, vise à cibler quels sont les processus fonctionnels et déficitaires chez les élèves. En termes plus simples, son but est de préciser les processus cognitifs qui sont affectés soit en lecture, en écriture ou en mathématique. Toujours dans le but de bien accompagner les apprenants.

________

Prenons par exemple la lecture qui fait appel à de nombreux processus cognitifs. Lorsqu’un enfant lit, il doit déployer de nombreuses stratégies et habiletés. L’évaluation diagnostique permet de savoir lesquelles sont fonctionnelles et lesquelles nécessitent une rééducation.

L’évaluation ressemble donc à une démarche de résolution de problèmes. Elle se déploie en plusieurs étapes que voici :

Étape 1 – L’analyse de la situation de l’élève

L’orthopédagogue dresse un portrait global de l’élève dans toutes les sphères de son développement. Il cherche des indicateurs dans son développement langagier, moteur, personnel et scolaire qui pourraient aider à situer les difficultés dans le temps et éventuellement à les expliquer. Cette recherche d’informations peut orienter l’évaluation, car elle donne des pistes sur la provenance des difficultés. À cette étape, si l’apprenant est un élève, les parents ainsi que les divers intervenants qui travaillent auprès de lui seront consultés.

Étape 2 – La sélection des épreuves à utiliser

À la lumière de l’analyse de la situation, l’orthopédagogue sélectionne les épreuves qui seront utiles à l’évaluation. Bien entendu, elles seront en lien avec la ou les compétences à évaluer.

Étape 3 – Les rencontres d’évaluation  

L’orthopédagogue rencontre l’apprenant qui doit accomplir des tâches variées spécialement sélectionnées ou conçues pour évaluer des compétences précises. Ces rencontres s’échelonnent généralement sur deux à trois séances d’une durée approximative d’une heure.

Étape 4 – L’analyse et l’interprétation des données

L’orthopédagogue analyse et interprète les résultats aux épreuves administrées.

Étape 5 – La rédaction du rapport d’évaluation orthopédagogique

Un rapport est rédigé. Pour chaque compétence, les processus déficitaires et fonctionnels seront identifiés. De plus, des pistes d’intervention appropriées seront suggérées.

Étape 6 – La communication des résultats

Il est primordial que les parents et l’apprenant comprennent bien le rapport d’évaluation. Parfois, un langage spécifique au champ d’études est utilisé et il est doit être vulgarisé pour être bien compris de tous. L’apprenant doit aussi bien saisir quelles sont les forces sur lesquelles il peut s’appuyer ainsi que ses défis.

Étape 7 – La mise en place des interventions suggérées

Les interventions doivent être mises en place en considérant les besoins de l’apprenant et les forces ciblées dans l’évaluation. Une intervention précise et spécifique reconnue comme plus efficace peut alors être déployée. À la suite d’une évaluation diagnostique, il arrive qu’un plan d’intervention[MG1] soit mis en place ou encore que d’autres évaluations complémentaires soient recommandées. [MG2]

________

Conclusion

Généralement cette démarche se demande autour de 3 rencontres avec l’apprenant en difficulté et plusieurs heures d’analyse et de rédaction. Elle peut être mise en place dans les milieux scolaires, mais comme elle nécessite beaucoup de ressources, elle n’est pas toujours facile à déployer. Des cliniques privées et organismes font également des évaluations diagnostiques.

________

La Station d'apprentissage 

Une équipe de professionnels pour vous propulser vers votre réussite.

- Évaluation orthopédagogique
- Rééducation orthopédagogique
- Évaluation neuropsychologique
- Évaluation orthophonique
- Consultation ponctuelle
- Rencontre avec un conseiller d'orientation (CO)

Abonnez-vous à notre infolettre mensuel pour restez à l’affût de nos dernières nouvelles!