fbpx

Mieux vivre avec un TDAH
Mon enfant est impulsif et agité

« Pour Théo, même attendre l’autobus scolaire est difficile »

Pour Théo, même attendre l’autobus scolaire est difficile. Tous les matins, il faut qu’il monte à bord le premier, même si d’autres enfants sont arrivés à l’arrêt avant lui.
– Attends ton tour ! lui crie Léa.
Rien à faire. Il bouscule les autres pour être le premier.
Hier, il a fait la même chose au comptoir de crème glacée. Il s’est faufilé devant tout le monde.
– Reste ici, attends ton tour ! ai-je crié, en vain.
Tous les regards se sont tournés vers nous. Et ç’a été pire quand Ghislain a voulu le ramener à sa place par le bras.

Théo s’est tortillé, a hurlé et s’est laissé tomber sur le sol.
– Vous êtes méchant ! a-t-il répété en boucle. Je vous déteste !
– Puisque c’est comme ça, on rentre à la maison sans crème glacée, a décrété Ghislain.
Tout au long du chemin du retour, Théo n’a cessé de crier. Tous les gens se retournaient sur notre passage. J’ai haussé le ton.
– Ça suffit ! On ne peut pas sortir avec toi, tu nous fais honte partout.
Il a pleuré de plus belle. Et Léa aussi.
– C’est toujours la même chose, à cause de lui, je suis toujours pénalisée ! s’est plainte notre fille.

Mes alliés!

Les familles comme celles de Théo ne sont pas seules. Elles peuvent compter sur le soutien de nombreux alliés.

• Enseignants et professionnels scolaires

Les enseignants qui gravitent autour de votre enfant représentent des alliés importants. N’hésitez pas à les contacter pour avoir un portrait de ses forces et de ses défis. Ils sauront vous outiller pour maximiser ses progrès à l’école comme à la maison. La communication enseignant-parent est primordiale pour arrimer les stratégies utilisées à l’école ET à la maison.

Le psychoéducateur et le technicien en éducation spécialisée (TES) soutiendront votre enfant dans la gestion positive de ses comportements et de ses émotions.

L’orthopédagogue accompagnera votre enfant dans son cheminement scolaire. Il l’aidera à mieux s’organiser et à mieux se concentrer au moyen de stratégies d’apprentissage.

• Professionnels de la santé

L’évaluation d’un neuropsychologue vous permettra d’avoir en main un rapport détaillé du profil cognitif de votre enfant avec ses forces et ses faiblesses. Des recommandations seront faites à l’équipe-école et pourront être utilisées, dans la mesure du possible, pour bonifier le plan d’intervention de votre enfant. Sachez que le diagnostic n’est pas obligatoire pour mettre en place un plan d’intervention.

L’ergothérapeute pourra accompagner votre enfant ainsi que toute la famille dans la mise en œuvre de routines qui simplifieront votre quotidien.

Misez aussi sur votre réseau familial et social pour discuter, obtenir du répit et du soutien dans les moments difficiles, partager des outils ou astuces, etc.

Mon plan de match

Pour aider votre enfant qui vit avec un TDAH, nous vous proposons d’abord de préciser les comportements problématiques. Dans le guide pratique, une grille d’observation vous permettra de vérifier rapidement quelles manifestations sont les plus présentes chez lui. Vous pourrez ainsi mieux planifier vos interventions. Vous y trouverez aussi un tableau des victoires à imprimer pour l’aider à persévérer.

Que votre enfant ait un diagnostic ou non, si certains de ses comportements l’empêchent de bien fonctionner, plusieurs interventions peuvent avoir des résultats significatifs. Par exemple, donner de l’attention positive est profitable. La qualité de l’attention que votre enfant reçoit affecte la façon dont il se comporte et comment il répond à l’autre. Plus cette attention est positive et soutenue, plus il sera porté à bien se comporter. Dans le guide pratique, vous trouverez sept conseils pour donner de l’attention positive à votre enfant.

Parfois, l’enfant est inattentif ou impulsif, ou encore agité et ne respecte pas les consignes. Il peut être frustrant pour un parent de ne pas se sentir écouté. Souvent, il suffit de changer la façon de donner des consignes à votre enfant pour le rendre plus attentif et coopérant. Dans le guide pratique, vous trouverez une fiche conseil précisant comment formuler une consigne claire.

D’autres stratégies spécifiques pour réduire l’agitation, l’impulsivité ou l’opposition peuvent avoir des effets positifs. Vous trouverez ci-dessous deux vidéos pour en apprendre plus sur ces sujets. Le contenu de ces deux vidéos est résumé dans des fiches conseils que vous trouverez dans le guide pratique.

Dans la section Pour en savoir plus, vous trouverez aussi un lien vers la capsule vidéo « Mon enfant s’oppose… toutes les occasions sont bonnes pour provoquer ! » Cette capsule vous présente des stratégies de prévention et d’intervention pour mieux gérer l’opposition de votre enfant.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« L’heure des devoirs est une épreuve terrible »

Le matin, à la maison, c’est le chaos, mais le soir, c’est encore pire ! L’heure des devoirs est une épreuve terrible.
Il est presque impossible de faire tenir Théo en place cinq minutes. En plein milieu d’un exercice de maths, il se lève brusquement.
– Hé, regarde, Maman ! Je suis capable de tenir en équilibre sur mes mains !
– Reste tranquille. Concentre-toi, dis-je, sans le regarder.
Il revient à la table en bougonnant. Mais quelques instants plus tard, boum ! D’un geste maladroit, il a fait tomber tous ses crayons par terre. Et il s’empresse de filer sous la table pour les ramasser.
– Oh, ma balle est là !
– Reviens ici. Finis cet exercice.
Il se rassoit sur sa chaise, mais moins d’une minute plus tard, en effaçant une erreur, il déchire sa feuille… Il doit maintenant tout recopier sur une nouvelle feuille.
– Je suis tanné !
– Calme-toi !
Comme souvent, l’heure des devoirs se poursuit dans les larmes.

Stratégies pour mieux gérer l’agitation

Votre enfant est agité ? Il est toujours en action, il ne parvient pas à ralentir et cela nuit à sa concentration ? Heureusement, des stratégies existent aussi pour vous aider à limiter l’agitation de votre enfant tout en répondant à son besoin de bouger.

Parce que chaque effort compte…

Il existe des facteurs de protection qui permettent d’atténuer les symptômes d’un TDAH et sur lesquels la famille peut intervenir :
• Saines habitudes de vie (sommeil, alimentation, activité physique…)
• Encadrement parental ferme et positif
• Communication familiale saine
• Collaboration parent-enseignant

« Théo nous interrompt sans arrêt »

Lorsque Théo revient du service de garde, après l’école, il est temps de passer à table. À ce moment-là, Ghislain et moi essayons d’échanger quelques mots sur notre journée respective, mais c’est presque impossible. Théo nous interrompt sans arrêt.
– En tout cas, moi, j’ai vu un raton-laveur dans la cour d’école ! lance-t-il, alors que je raconte à Ghislain comment j’ai dû batailler avec un nouveau client peu commode.
– La journée a été bonne pour moi, glisse Ghislain… J’ai…
– Moi, je pense que Léa a un amoureux, nous interrompt Théo. Pouach, il est trop moche, et il est nul au soccer.

Sa soeur lui décoche une tape sur le bras… Mais Théo se moque de tout. Comme toujours, il monopolise l’attention et la conversation.
– Oh, Léa, je ne voulais pas te faire de peine, dit-il quelques secondes plus tard.
– Trop tard ! gémit notre fille, en retenant ses larmes.

Stratégies pour mieux gérer l’impulsivité

Votre enfant perd facilement le contrôle et manque de maîtrise de soi ? C’est ce qu’on appelle les capacités d’autorégulation. Heureusement, on peut apprendre l’autorégulation à son enfant grâce à des stratégies.

Réalité partagée

Lorsque Louis-Simon Lapalme était enfant, il était comme une tornade. Il était agité, impulsif et avait de la difficulté à rester concentré. En raison de sa différence, il était rejeté par les autres à l’école. Après consultation d’un neuropsychologue, on lui a diagnostiqué un TDAH. Selon lui, sans médication, il n’aurait jamais pu terminer son primaire. Mais c’est sa passion pour le cirque qui l’a motivé. Après son DEC en travail social, il souhaite faire un certificat en toxicomanie et combiner ses deux formations pour faire du cirque social.
Source

« Théo ne peut pas tenir en place pour faire ses devoirs »

Puisque Théo ne peut pas tenir en place pour faire ses devoirs, nous avons adopté une nouvelle routine. Nous le laissons bouger, courir, sauter…
– Théo, si tu additionnes 13 et 32, combien ça fait ?
Il se concentre quelques secondes, en se dandinant d’un pied sur l’autre, et la bonne réponse fuse :
– 45 !
Lorsque je lui pose une question de mathématiques ou de français de façon orale, il trouve généralement la réponse.
Bouger autour de la table semble l’aider à mieux se concentrer. Il y a pris goût et on a fini par ajouter des défis.

– Théo, peux-tu conjuguer le verbe chanter au présent… en chantant.
Il se met à chanter : « Je chante, tu chantes, il ou elle chante… »
Il est toujours aussi agité qu’auparavant, mais il n’y a presque plus de pleurs. L’heure des devoirs ne s’éternise pas.
– Ok, maintenant, on va faire les mots de dictée… sur les mains.
Ses yeux s’écarquillent. Léa, qui m’a entendue, accourt pour voir s’il va réussir. Il se met sur les mains contre le mur.
– Vas-y, Maman !

Pour en savoir plus

Au fil des ans, l’Institut des troubles d’apprentissage a développé de nombreux outils pour assurer l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage, leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. Voici quelques-unes des ressources sélectionnées pour vous, n’hésitez pas à les consulter.

Il n’est pas rare qu’un enfant avec un TDAH ait également un trouble associé, comme un trouble d’opposition. À la maison, les conflits peuvent vite devenir explosifs ! Pour éviter les escalades, vous pouvez mettre en place des stratégies de prévention. Si la crise est déjà commencée, vous pourrez alors essayer une des stratégies d’intervention pour mieux gérer l’opposition de votre enfant. À ce sujet, visionnez la vidéo « Mon enfant s’oppose… toutes les occasions sont bonnes pour provoquer ! »

Pour aller plus loin


À consulter

TDAH : informations, trucs et astuces
Attentiondeficit-info.com

Association canadienne pour le TDAH
Caddra.ca

Association de parents TDAH
Association Panda

Formations gratuites pour étudiants TDAH
Formation en ligne de l’Université de Laval

Répertoire de professionnels de santé
Trouvez un spécialiste


À voir

Site des documentaires diffusés à Télé-Québec sur le TDAH enfant, adolescent et adulte
TDAH mon amour


À lire

TDA/H : la boîte à outils, d’Ariane Hébert
Aux éditions de Mortagne

Mon cerveau a besoin de lunettes et Mon cerveau a ENCORE besoin de lunettes, d’Annick Vincent
Aux éditions de l’Homme


Notre précieux partenaire

Bibliographie

Institut national de santé publique du Québec. (2019, 24 avril). Surveillance du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) au Québec. Gouvernement du Québec.
Inspq.qc.ca

Latulipe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes.
Aux éditions Dominique et Compagnie

Ministère de l’Éducation du Québec. (2004). Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève. Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention. Gouvernement du Québec.
Education.gouv.qc.ca

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. (2019). Rapport annuel 2018-2019. Gouvernement du Québec, p. 53.
Education.gouv.qc.ca

Polanczyk, G., de Lima, M. S., Horta, B. L., Biederman, J. et Rohde, L. A. (2007). The worldwide prevalence of ADHD: A systematic review and metaregression analysis. American Journal of Psychiatry, 164(6), 942-948.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!