fbpx

Mieux vivre avec un TDAH
Mieux contrôler l’impulsivité et l’agitation de mes élèves

« J’avais très hâte de rencontrer mes nouveaux élèves »

Lorsque l’année a débuté, j’avais très hâte de rencontrer mes nouveaux élèves. Mais nous ne sommes même pas encore à l’Halloween et je suis déjà épuisée.
– Thomas, peux-tu t’asseoir !
C’est sans doute la phrase que je répète le plus souvent dans une journée.
Ce garçon est sans cesse en mouvement. Toutes les raisons sont bonnes pour se lever.
« J’ai fait tomber mon crayon ! »
« Je vais fermer le rideau, j’ai le soleil dans les yeux. »
« J’ai perdu mon taille-crayon, David va me prêter le sien… »

La tension monte dans la classe.
– Arrête de gigoter ! crie Nicolas, tu me déconcentres.
– Tu fais trop de bruit, lui reproche Alyssa.
Je constate que certains élèves commencent à refuser de partager leurs jeux avec lui. Et on dirait que plus il est rejeté, plus il est agité.

Mes alliés!

Les enseignants comme madame Provencher ne sont pas les seuls acteurs de l’école, ils peuvent compter sur le soutien de nombreux alliés.

• Professionnels scolaires

Le psychoéducateur et le technicien en éducation spécialisée (TES) soutiendront l’élève dans la gestion positive de ses comportements et de ses émotions.

L’orthopédagogue accompagnera l’élève dans son cheminement scolaire. Il l’aidera à mieux s’organiser et à mieux se concentrer au moyen de stratégies d’apprentissage.

• Professionnels de la santé

L’évaluation d’un neuropsychologue vous permettra de connaître le profil cognitif de votre élève, incluant ses forces et ses faiblesses. Des recommandations seront formulées à l’équipe-école et pourront être utilisées, dans la mesure du possible, pour bonifier le plan d’intervention de l’élève.

L’ergothérapeute pourra accompagner l’élève ainsi que toute la famille dans la mise en œuvre de routines qui simplifieront leur quotidien.

Mon plan de match

Pour aider vos élèves qui vivent avec un problème d’agitation ou d’impulsivité lié au TDAH, plusieurs interventions peuvent avoir des résultats significatifs. Par exemple, donner de l’attention positive est profitable. La qualité de l’attention que l’élève reçoit affecte la façon dont il se comporte et comment il répond à l’autre. Plus cette attention est positive et soutenue, plus il sera porté à bien se comporter. Dans le guide pratique, vous trouverez sept conseils pour donner de l’attention positive à vos élèves.

Parfois, l’enfant est inattentif ou impulsif, ou encore agité, et il ne respecte pas les consignes. Il peut être frustrant pour un enseignant de ne pas sentir d’écoute. Or, pour capter l’attention d’un élève et l’amener à coopérer, souvent, il suffit de changer la façon de donner des consignes. Dans le guide pratique, vous trouverez une fiche conseil précisant comment formuler une consigne claire.

D’autres stratégies spécifiques pour réduire l’agitation ou l’impulsivité peuvent également avoir des effets positifs. Vous trouverez ci-dessous deux vidéos pour en apprendre plus sur ces sujets. Le contenu de ces vidéos est résumé dans des fiches conseils que vous trouverez dans le guide pratique.

Dans la section Pour en savoir plus, vous trouverez aussi un lien vers la capsule vidéo Comment agir face aux comportements opposants et provocateurs de certains élèves. Cette vidéo vous présente des stratégies de prévention et d’intervention pour mieux gérer l’opposition de vos élèves.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« Je croise souvent des parents d’élèves »

À la sortie des classes, je croise souvent des parents d’élèves. En fin d’après-midi, la mère d’Alyssa m’a retenue longtemps.
– Alyssa me dit qu’un garçon de sa classe, Thomas, est très dérangeant. Ma fille n’en peut plus.
– C’est vrai qu’il bouge beaucoup, mais il est rempli d’enthousiasme. Il aime participer ! suis-je obligée de reconnaître.
– Ce n’est pas ce qui dérange le plus Alyssa.
Elle hésite un peu.

– Ma fille me dit qu’il se lève sans demander d’autorisation. Mais ce qui l’ennuie surtout, c’est que hum… Thomas fait des bruits bizarres avec sa bouche, même pendant les examens ou quand Alyssa essaie de se concentrer sur un problème en mathématiques… C’est perturbant pour elle.
– Je comprends très bien de quoi il s’agit.
Thomas mordille ses stylos, avale bruyamment sa salive, passe sa langue sur ses dents, et émet des sons du bout des lèvres, ce qui devient irritant à la longue. Mais qu’est-ce que je peux y faire ?

Comment réduire l’agitation d’un élève qui a un TDAH

Un de vos élèves est agité, il est toujours en action, il ne parvient pas à ralentir et cela nuit à sa concentration. Heureusement, des stratégies existent pour vous aider à limiter l’agitation de vos élèves tout en répondant à leur besoin de bouger.

Parce que chaque effort compte…

Il existe des facteurs de protection qui permettent d’atténuer les symptômes d’un TDAH et sur lesquels la famille peut intervenir :
• Relation positive avec l’élève ;
• Encadrement scolaire ferme, constant et sécurisant ;
• Bonne intégration sociale ;
• Bon rendement scolaire ;
• Collaboration parent-enseignant.

« Thomas occupe toute la place dans la classe »

De plus en plus, Thomas occupe toute la place dans la classe. Comme on dit, il déplace de l’air !
– Aujourd’hui, je vais vous présenter une reine d’Égypte, dis-je.
– Cléopâtre ! s’écrie Thomas en sautant dans les airs. J’ai vu le film au moins cinq fois !
– Laisse-moi finir, Thomas. Je vais vous présenter la reine Néfertiti…
Après avoir brossé un portrait de la reine, je demande aux élèves de faire une petite recherche sur elle dans les livres que je suis allée chercher à la bibliothèque.
– Fini ! s’exclame Thomas, environ 10 minutes avant tout le monde.

Je commence à corriger sa recherche, elle est truffée de fautes.
– Thomas, tu pourrais éviter beaucoup d’erreurs si tu ralentissais le rythme. Tu vois, ici, tu as oublié le verbe…
Pendant la récréation, j’observe Thomas avec ses amis dans la cour. Il a des gestes brusques, bouscule les autres, si bien que plusieurs s’éloignent de lui quand il s’approche. Je crains qu’il finisse l’année seul.

Comment aider vos élèves à mieux contrôler leur impulsivité

Un de vos élèves est impulsif ? Il perd facilement le contrôle et manque de maîtrise de soi ? C’est ce qu’on appelle les capacités d’autorégulation. Heureusement, on peut apprendre l’autorégulation à ses élèves grâce à des stratégies.


Réalité partagée

Pour Kim Rusk, être assise sagement en classe à écouter était épouvantable. Ses résultats scolaires n’étaient pas au rendez-vous et elle a dû terminer son secondaire à l’éducation aux adultes. C’est seulement à 24 ans qu’elle a décidé de consulter un neuropsychologue. Elle espérait mieux se comprendre et trouver des stratégies pour parvenir à faire sa place dans le showbiz québécois. Ce qu’elle a réussi. Après s’être fait connaître en 2006 grâce à Loft story, elle a fait son chemin en tant qu’animatrice. Elle anime maintenant l’émission du matin au 94.3
Source

« J’ai mis quelques petits trucs en application »

Après avoir discuté avec la psychoéducatrice, j’ai mis quelques petits trucs en application pour aider Thomas.
Puisque je ne peux pas l’empêcher de bouger, je lui permets maintenant de répondre à mes questions en restant debout.
– Thomas, viens au tableau écrire la phrase que nous allons analyser.
En lui permettant de bouger, je vois que Thomas a une meilleure concentration.
Pour les bruits de bouche, nous avons convenu, lui et moi, d’un signe pour qu’il utilise sa balle de stress.
– Thomas…

Il tourne la tête vers moi. Je serre et desserre les doigts, c’est le signe dont nous avons convenu.
Dès qu’il peut manipuler sa balle, les bruits de bouche cessent.
Mon regard se porte vers Alyssa. Elle n’a rien remarqué. Elle n’est pas dérangée par le comportement de Thomas…
À la récréation aussi, Thomas est plus calme et les autres le fuient moins.
– Les amis, dis-je au retour en classe, on va faire une nouvelle activité. Vous allez décrire une émotion qu’un de vos camarades vous fait ressentir. Vous pouvez les dessiner ou les écrire.
– Est-ce que je peux dire mes émotions ? demande Alyssa.
– Bien sûr !
– J’aimerais dire à Thomas que je suis contente d’être son amie…
Petit à petit, les élèves de la classe se sont rendu compte que Thomas n’est pas méchant. Il est juste maladroit et s’il lui arrive de les blesser par des paroles, ce n’est pas volontaire.
L’atmosphère dans la classe est beaucoup plus sereine.

Pour en savoir plus

Au fil des ans, l’Institut des troubles d’apprentissage a développé de nombreux outils pour assurer l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage, leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. Voici quelques-unes des ressources sélectionnées pour vous, n’hésitez pas à les consulter.

Il n’est pas rare qu’un enfant avec un TDAH ait également un trouble associé, comme un trouble d’opposition. À l’école, les conflits peuvent vite devenir explosifs ! Pour éviter les escalades, vous pouvez mettre en place des stratégies de prévention, comme identifier les éléments déclencheurs d’une crise. Si la crise est en cours, vous pourrez alors essayer une des stratégies d’intervention pour mieux gérer l’opposition de l’élève. Visionnez cette vidéo pour connaître ces stratégies.

Dans cette conférence, Égide Royer présente 5 stratégies d’intervention concrètes, dont l’efficacité auprès des élèves qui vivent avec un trouble d’apprentissage ou un trouble associé a été maintes fois démontrée par la recherche.

Pour aller plus loin


À consulter

TDAH : informations, trucs et astuces
Attentiondeficit-info.com

Association canadienne pour le TDAH
Caddra.ca

Association de parents TDAH
Association Panda

Formations gratuites pour étudiants TDAH
Formation en ligne de l’Université de Laval

Répertoire de professionnels de santé
Trouvez un spécialiste


À voir

Site des documentaires diffusés à Télé-Québec sur le TDAH enfant, adolescent et adulte
TDAH mon amour


À lire

TDA/H : la boîte à outils, d’Ariane Hébert
Aux éditions de Mortagne

Mon cerveau a besoin de lunettes et Mon cerveau a ENCORE besoin de lunettes, d’Annick Vincent
Aux éditions de l’Homme


Notre précieux partenaire

Bibliographie

Institut national de santé publique du Québec. (2019, 24 avril). Surveillance du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) au Québec. Gouvernement du Québec.
Inspq.qc.ca

Latulipe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes.
Aux éditions Dominique et Compagnie

Ministère de l’Éducation du Québec. (2004). Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève. Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention. Gouvernement du Québec.
Education.gouv.qc.ca

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. (2019). Rapport annuel 2018-2019. Gouvernement du Québec, p. 53.
Education.gouv.qc.ca

Polanczyk, G., de Lima, M. S., Horta, B. L., Biederman, J. et Rohde, L. A. (2007). The worldwide prevalence of ADHD: A systematic review and metaregression analysis. American Journal of Psychiatry, 164(6), 942-948.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!