fbpx

Mieux vivre avec un TDAH
Intervenants scolaires – Par où commencer ?

« Je suis épuisée ! »

Quelle semaine ! Je suis épuisée ! Thomas est une véritable pile électrique. Et il dit tout ce qu’il pense !
– Anais, t’es vraiment pas belle avec tes broches ! a-t-il dit à sa voisine de pupitre.
Aussitôt, la petite a éclaté en sanglots. Il m’a fallu beaucoup de temps et de patience pour la consoler.
– Thomas, tu t’excuses tout de suite !
– Ben quoi ? C’est vrai que c’est pas beau, Madame Provencher.
Thomas n’a pas de filtre, mais je comprends mieux son comportement. Hier, j’ai appris qu’il a eu un diagnostic de TDAH.
– Va lire au fond de la classe !

Cinq minutes plus tard, il est déjà en train de fabriquer des cocottes en papier qu’il distribue sur les bureaux des autres élèves.
– J’aimerais que tu te concentres un peu plus sur ta lecture, Thomas !
– Mei ! Mei ! Thomas l’interpelle… mais la fillette ne répond pas. Son regard est resté accroché aux détails d’une affiche près de la porte.
Mei aussi a eu un diagnostic de TDAH. Tous les deux ont beaucoup de difficultés à se concentrer sur les matières scolaires.
– Mei ! Peux-tu répondre à la question que je viens de poser avant que Thomas intervienne ?
Elle me dévisage, en silence !
– Moi, moi ! crie Thomas du fond de la classe…
Chaque jour, c’est le même scénario. Le premier dérange, la deuxième tente de disparaître.

Mes alliés!

Les enseignants comme madame Provencher ne sont pas les seuls acteurs de l’école, ils peuvent compter sur le soutien de nombreux alliés.

• Professionnels scolaires

Le psychoéducateur et le technicien en éducation spécialisée (TES) soutiendront l’élève dans la gestion positive de ses comportements et de ses émotions.

L’orthopédagogue accompagnera l’élève dans son cheminement scolaire. Il l’aidera à mieux s’organiser et à mieux se concentrer au moyen de stratégies d’apprentissage.

• Professionnels de la santé

L’évaluation d’un neuropsychologue vous permettra de connaître le profil cognitif de votre élève, incluant ses forces et ses faiblesses. Des recommandations seront formulées à l’équipe-école et pourront être utilisées, dans la mesure du possible, pour bonifier le plan d’intervention de l’élève.

L’ergothérapeute pourra accompagner l’élève ainsi que toute la famille dans la mise en œuvre de routines qui simplifieront leur quotidien.

Mon plan de match

Pour aider un de vos élèves qui vit avec un TDAH, nous vous proposons d’abord de cibler les comportements problématiques. Dans le guide pratique, une grille d’observation vous permettra de vérifier rapidement quelles manifestations sont les plus présentes chez lui. Vous pourrez ainsi identifier les situations problématiques et visiter notre dossier pour trouver des conseils en lien avec les comportements observés.

Que l’élève ait un diagnostic ou non, si certains de ses comportements l’empêchent de bien fonctionner, plusieurs interventions peuvent avoir des résultats significatifs. Par exemple, donner de l’attention positive est profitable. La qualité de l’attention que l’élève reçoit affecte la façon dont il se comporte et comment il répond à l’autre. Plus cette attention est positive et soutenue, plus il sera porté à bien se comporter. Dans le guide pratique, vous trouverez sept conseils pour donner de l’attention positive à un enfant.

D’autres stratégies peuvent avoir des effets positifs, par exemple : formuler des consignes claires, s’informer sur le fonctionnement du cerveau. Vous trouverez ci-dessous deux vidéos pour en apprendre plus sur ces sujets. Leur contenu est résumé dans des fiches conseils que vous trouverez dans le guide pratique.

→ Consultez le guide pratique [PDF]

« C’est le chaos dans la classe »

C’est le chaos dans la classe. Thomas se lève sans arrêt et embête ses camarades.
Tentant de l’ignorer, je me tourne vers le tableau où j’écris les consignes pour les devoirs du soir.
– Calmez-vous ! Ouvrez votre livre de mathématiques, page 30, et réalisez l’exercice 2. Quand ce sera fait, passez aux exercices 7 et 8. Vous devrez résoudre ces problèmes pour demain matin.
– Thomas ! Qu’est-ce que tu fais ?
– Je termine mon dessin… Vous nous avez dit d’illustrer notre futur métier. J’ai fait un pompier.
Je me rends compte que seuls quelques élèves ont abandonné leur dessin pour ouvrir leur livre de mathématiques.

– Vous n’écoutez pas ! Je dois toujours répéter les mêmes consignes deux ou trois fois !
– Ben là ! On n’a pas le temps de finir une activité et vous parlez déjà d’une autre ! réplique Thomas, en claquant bruyamment sa boîte de crayons de couleur sur son pupitre.
Son comportement a fait sursauter Mei. Je me rends compte que la petite n’a même pas commencé à illustrer son futur métier. Est-ce que je leur en demande trop ?

Comment formuler une consigne claire

Parfois, l’élève est inattentif ou impulsif, ou encore agité, et il ne respecte pas les consignes. Il peut être frustrant pour un enseignant de ne pas sentir d’écoute. Or, pour capter l’attention des enfants et les amener à coopérer, il suffit souvent de changer la façon de donner les consignes.

Parce que chaque effort compte…

Il existe des facteurs de protection qui permettent d’atténuer les symptômes d’un TDAH et sur lesquels l’équipe-école peut intervenir :
• Relation positive avec l’élève ;
• Encadrement scolaire ferme, constant et sécurisant ;
• Bonne intégration sociale ;
• Bon rendement scolaire ;

• Collaboration parent-enseignant.

« Les fractions semblent être du charabia »

Ce matin, je consacre mon avant-midi aux mathématiques. Les fractions semblent être du charabia pour beaucoup de mes élèves.
Mon regard se tourne vers Thomas. Il n’a aucun intérêt pour ma démonstration. Il gribouille sur sa feuille.
En passant entre les rangées, je m’arrête près de Nicolas.
– Tu vois ici… tu aurais pu résoudre le problème autrement, et plus facilement, Nicolas.
Il me regarde, incertain.
– J’ai la bonne réponse ou pas ? me demande-t-il.

Apparemment, il ne comprend pas pourquoi je lui suggère une méthode plus simple.
Je dois trouver une façon de leur montrer que les maths leur seront utiles dans leur vie de tous les jours.

Comment le cerveau apprend

Les sciences cognitives nous fournissent des connaissances clés sur l’enseignement et l’environnement de classe qui soutiennent les apprentissages. Comprendre comment les élèves pensent et apprennent peut vous aider à adapter votre pratique d’enseignement.

Réalité partagée

Philippe Meunier commence à avoir des problèmes scolaires en 3e année. La compétition, les difficultés et la peur de décevoir ses parents font qu’il se met à détester l’école. En 6e année, un neuropsychologue en vient à la conclusion qu’il souffre de dyslexie et d’un trouble de l’attention.
Sa rencontre avec une ergothérapeute sera déterminante. Celle-ci s’appuie sur son amour du dessin et du bricolage pour lui apprendre à schématiser et dessiner ses notes de cours. C’est ainsi qu’il passe de zéro à héros. Au secondaire, il devient premier de classe. Il comprend que son profil différent peut aussi constituer un atout. Après des études universitaires en design, Philippe cofonde l’agence Sid Lee, qui compte plus de 600 employés et qui est connue dans le monde entier.
Source

« J’ai réussi à capter l’attention de mes élèves »

Deux mois plus tard, je me rends compte qu’en changeant ma façon d’enseigner, j’ai réussi à capter l’attention de mes élèves.
Avant de donner des consignes, je fais sonner une clochette.
– Votre attention, les amis !
Une fois assurée que tous m’écoutent et me regardent, je poursuis :
– Ouvrez votre livre de mathématiques à la page 67.
J’attends quelques minutes pour être sûre que tous les livres sont bien ouverts, à la bonne page.
– Maintenant, allez à l’exercice 4.
Je laisse le temps à chacun de lire l’exercice.

En découpant ainsi mes consignes, je suis maintenant certaine que tout le monde est concentré sur le travail à faire.
J’ai aussi trouvé une façon de les intéresser aux matières scolaires, en les mettant en contexte, en expliquant leur utilité dans la vie de tous les jours.
– Quand on fait la cuisine, on se sert des maths. Pour savoir combien il y a de grammes dans un kilo, pour diviser des aliments ou augmenter une recette pour que tout le monde puisse manger du gâteau !
– J’en veux bien du gâteau, moi ! crie Thomas.
Tout le monde éclate de rire. Et moi aussi, j’avoue !

Pour en savoir plus

Au fil des ans, l’Institut des troubles d’apprentissage a développé de nombreux outils pour assurer l’égalité des chances des personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage, leur permettre de développer pleinement leur potentiel et de contribuer positivement à la société. Voici quelques-unes des ressources sélectionnées pour vous, n’hésitez pas à les consulter.

Dans cette conférence, Égide Royer présente 5 stratégies d’intervention concrètes, dont l’efficacité auprès des élèves qui vivent avec un trouble d’apprentissage ou un trouble associé a été maintes fois démontrée par la recherche.

→ Découvrir un avant-goût de cette conférence

Pour aller plus loin


À consulter

TDAH : informations, trucs et astuces
Attentiondeficit-info.com

Association canadienne pour le TDAH
Caddra.ca

Association de parents TDAH
Association Panda

Formations gratuites pour étudiants TDAH
Formation en ligne de l’Université de Laval

Répertoire de professionnels de santé
Trouvez un spécialiste


À voir

Site des documentaires diffusés à Télé-Québec sur le TDAH enfant, adolescent et adulte
TDAH mon amour


À lire

TDA/H : la boîte à outils, d’Ariane Hébert
Aux éditions de Mortagne

Mon cerveau a besoin de lunettes et Mon cerveau a ENCORE besoin de lunettes, d’Annick Vincent
Aux éditions de l’Homme


Notre précieux partenaire

Bibliographie

Institut national de santé publique du Québec. (2019, 24 avril). Surveillance du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) au Québec. Gouvernement du Québec.
Inspq.qc.ca

Latulipe, M. et Poulin, P. (2020). Non aux étiquettes.
Aux éditions Dominique et Compagnie

Ministère de l’Éducation du Québec. (2004). Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève. Cadre de référence pour l’établissement des plans d’intervention. Gouvernement du Québec.
Education.gouv.qc.ca

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. (2019). Rapport annuel 2018-2019. Gouvernement du Québec, p. 53.
Education.gouv.qc.ca

Polanczyk, G., de Lima, M. S., Horta, B. L., Biederman, J. et Rohde, L. A. (2007). The worldwide prevalence of ADHD: A systematic review and metaregression analysis. American Journal of Psychiatry, 164(6), 942-948.

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!