fbpx

Astuces pour parents
« TDAH – Mon enfant est impulsif »

Votre enfant a un trouble de déficit de l’attention (TDAH), perd facilement le contrôle et est impulsif? Vous avez l’impression qu’il manque de maîtrise de soi? C’est ce qu’on appelle les capacités d’autorégulation et cela s’apprend grâce à un bon encadrement familial.

Marjolaine Masson, neuropsychologue à l’Institut des troubles d’apprentissage vous propose quelques stratégies pour aider votre enfant à mieux contrôler son impulsivité.

Il existe plusieurs types de stratégies, celles qui permettent de prévenir une crise et celles qui permettent d’intervenir. Nous allons en voir quelques unes ensemble mais sachez bien sûr qu’il en existe bien d’autres.

LES STRATÉGIES DE PRÉVENTION

1. Déterminez les facteurs qui déclenchent les pertes de contrôle

Il peut y avoir des éléments déclencheurs et des facteurs aggravants comme la fatigue, la faim, le moment de la journée (le soir). Une fois que vous avez repéré ces facteurs, vous pouvez intervenir plus facilement. Par exemple, ne pas attendre trop longtemps après le retour à la maison pour faire les devoirs ou s’assurer qu’il a bien pris sa collation.

2. Avisez votre enfant à l’avance des changements et aidez-le à s’y préparer

Si votre enfant est impulsif, il peut réagir négativement à un changement de routine alors prévenez-le si, par exemple, il y a un changement à l’horaire ou de toute situation qui pourrait le perturber. En fait, il faut faire en sorte qu’il n’y ait pas de surprise pour votre enfant pour qu’il puisse s’y préparer. En faisant cela, vous augmentez les chances qu’il adopte un bon comportement.

3. Désamorcez les situations potentiellement explosives

Intervenez avant la frustration. Il s’agit donc pour vous de rester à l’affût des signes de tension que manifeste votre enfant et d’apporter votre aide avant qu’il ne se décourage ou que la frustration soit trop forte. Cette méthode requiert un bon sens de l’observation de votre part et une grande présence pour pouvoir intervenir rapidement et ponctuellement.

LES STRATÉGIES D’INTERVENTION

1. Trouvez un code, intervenez par un signe

Après un comportement problématique, vous pouvez utiliser des codes non verbaux pour ramener votre enfant à l’ordre de façon discrète (geste de la main, un claquement de doigt, un regard, etc.), surtout en public. L’intervention non verbale permettrait de provoquer moins de réactions de la part de l’enfant. Si vous voulez utiliser un code verbal, interpellez-le tout simplement par son prénom d’un ton ferme et non agressif. Cette intervention sert à lui faire prendre conscience que ce qu’il est en train de faire n’est pas approprié. Cela sert à faire cesser un comportement mais cela ne permet pas que votre enfant sache quoi faire d’autre. Il faut donc le coupler avec d’autres stratégies.

2. Approchez-vous de lui, calmez-le par le toucher

Il faut que votre enfant se sente soutenu grâce à votre présence physique. Placez-vous proche de lui : votre seule présence rapprochée peut l’aider à reprendre une maîtrise de lui-même. Ensuite, en fonction de la personnalité de votre enfant, vous pouvez le toucher sur les épaules ou sur les bras, et même le masser pour l’aider à se relaxer.

3. Manifestez de l’affection et encouragez-le

La manifestation d’affection régulière aide l’enfant à se calmer et à atténuer ses tensions physiques et psychologiques. Il ne faut pas oublier également de le féliciter pour l’aider à mieux tolérer ses frustrations.

À retenir

Vous pouvez anticiper certains problèmes grâce aux stratégies de prévention; pour les autres, il est important de réagir de manière constante et surtout de demeurer calme. Le plus important si vous voulez aider votre enfant à mieux contrôler son impulsivité, c’est avant tout que VOUS soyez capable d’avoir une bonne maîtrise de vous-même.

Votre enfant a un trouble de déficit de l’attention (TDAH), perd facilement le contrôle et est impulsif? Vous avez l’impression qu’il manque de maîtrise de soi? C’est ce qu’on appelle les capacités d’autorégulation et cela s’apprend grâce à un bon encadrement familial.

Marjolaine Masson, neuropsychologue à l’Institut des troubles d’apprentissage vous propose quelques stratégies pour aider votre enfant à mieux contrôler son impulsivité.

Il existe plusieurs types de stratégies, celles qui permettent de prévenir une crise et celles qui permettent d’intervenir. Nous allons en voir quelques unes ensemble mais sachez bien sûr qu’il en existe bien d’autres.

LES STRATÉGIES DE PRÉVENTION

1. Déterminez les facteurs qui déclenchent les pertes de contrôle

Il peut y avoir des éléments déclencheurs et des facteurs aggravants comme la fatigue, la faim, le moment de la journée (le soir). Une fois que vous avez repéré ces facteurs, vous pouvez intervenir plus facilement. Par exemple, ne pas attendre trop longtemps après le retour à la maison pour faire les devoirs ou s’assurer qu’il a bien pris sa collation.

2. Avisez votre enfant à l’avance des changements et aidez-le à s’y préparer

Si votre enfant est impulsif, il peut réagir négativement à un changement de routine alors prévenez-le si, par exemple, il y a un changement à l’horaire ou de toute situation qui pourrait le perturber. En fait, il faut faire en sorte qu’il n’y ait pas de surprise pour votre enfant pour qu’il puisse s’y préparer. En faisant cela, vous augmentez les chances qu’il adopte un bon comportement.

3. Désamorcez les situations potentiellement explosives

Intervenez avant la frustration. Il s’agit donc pour vous de rester à l’affût des signes de tension que manifeste votre enfant et d’apporter votre aide avant qu’il ne se décourage ou que la frustration soit trop forte. Cette méthode requiert un bon sens de l’observation de votre part et une grande présence pour pouvoir intervenir rapidement et ponctuellement.

LES STRATÉGIES D’INTERVENTION

1. Trouvez un code, intervenez par un signe

Après un comportement problématique, vous pouvez utiliser des codes non verbaux pour ramener votre enfant à l’ordre de façon discrète (geste de la main, un claquement de doigt, un regard, etc.), surtout en public. L’intervention non verbale permettrait de provoquer moins de réactions de la part de l’enfant. Si vous voulez utiliser un code verbal, interpellez-le tout simplement par son prénom d’un ton ferme et non agressif. Cette intervention sert à lui faire prendre conscience que ce qu’il est en train de faire n’est pas approprié. Cela sert à faire cesser un comportement mais cela ne permet pas que votre enfant sache quoi faire d’autre. Il faut donc le coupler avec d’autres stratégies.

2. Approchez-vous de lui, calmez-le par le toucher

Il faut que votre enfant se sente soutenu grâce à votre présence physique. Placez-vous proche de lui : votre seule présence rapprochée peut l’aider à reprendre une maîtrise de lui-même. Ensuite, en fonction de la personnalité de votre enfant, vous pouvez le toucher sur les épaules ou sur les bras, et même le masser pour l’aider à se relaxer.

3. Manifestez de l’affection et encouragez-le

La manifestation d’affection régulière aide l’enfant à se calmer et à atténuer ses tensions physiques et psychologiques. Il ne faut pas oublier également de le féliciter pour l’aider à mieux tolérer ses frustrations.

À retenir

Vous pouvez anticiper certains problèmes grâce aux stratégies de prévention; pour les autres, il est important de réagir de manière constante et surtout de demeurer calme. Le plus important si vous voulez aider votre enfant à mieux contrôler son impulsivité, c’est avant tout que VOUS soyez capable d’avoir une bonne maîtrise de vous-même.

Pour aller plus loin

À consulter

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!