fbpx

Astuces pour intervenants
Stratégies pour améliorer les capacités d’attention des élèves

Notre cerveau est-il multitâche? Et bien c’est en partie un mythe. nos ressources attentionnelles sont limitées alors si vos élèves se trouvent dans une situation où il doivent faire plusieurs choses en même temps, et bien il est certain qu’ils ne performeront pas de manière optimale.

L’attention n’est pas illimitée et c’est une faculté fragile qui peut être influencée par plusieurs facteurs. Nous devons donc en prendre soin. Toutes les stratégies que nous allons voir sont surtout recommandées pour les élèves qui ont un TA ou un trouble associé mais il faut savoir qu’elles sont bénéfiques pour n’importe qui.

1. Stimulez ou maintenez l’attention des élèves

• En changeant le ton de voix, en se rapprochant de l’élève ayant des problèmes d’attention, en félicitant les élèves qui écoutent bien.
• Si cela est possible, prévoyez les activités plus exigeantes en matinée. Réservez les dernières périodes de la journée pour les révisions.
• Arrêtez fréquemment pour vérifier si les élèves ont compris ou pour poser des questions et entrecoupez les exposés de courts exercices. Faites en sorte qu’ils soient le plus actif possible pendant le cours : posez des questions, allez les chercher, rendez le cours le plus dynamique possible : jeux de rôle… Utilisez plusieurs supports (visuels, verbal, …).

2. Utilisez des stratégies pour favoriser l’écoute

• Assurez-vous d’avoir l’attention des élèves avant de parler : ne jamais commencer à parler dans le bruit.
• Établissez un contact visuel, utilisez des indices visuels et/ou auditif pour avoir l’attention des élèves (cloche, fermer/ouvrir la lumière).

3. Enseignez aux élèves des stratégies qui favorisent l’attention

Être attentif cela s’apprend, alors par exemple on apprend à l’élève à être actif, on l’incite à prendre des notes ou à noter au fur et à mesure des Mots-clés, faire des croquis ou, repérer les mots non compris et demander des explications.

On peut aussi lui apprendre à être actif dans sa tête : en développant ses habiletés d’auto-interrogation (capacité à se poser des questions), par exemple: « Qu’est-ce que je dois faire? », « Est-ce que j’ai toutes les informations essentielles en main? ».

4. Éliminez les distractions externes

• Réduisez les distractions liées au bruit : par exemple Mettre des embouts de plastique ou des balles de tennis sous les pattes de chaises ou de table pour réduire le bruit.
• Réduisez les distractions liées à l’environnement physique : Par exemple, Éliminer les stimuli visuels qui pourraient distraire l’élève (en particulier les objets suspendus au plafond et qui bougent constamment ou les affiches trop voyantes)., s’assurer que le niveau de luminosité est bien dosé.

5. Faites de courtes pauses régulièrement

Le temps de concentration optimale d’un enfant est restreint, selon certains chercheurs, on dit qu’un enfant gagne 3 minutes de concentration par année, donc par exemple un enfant de 5 ans pourrait se concentrer de manière optimale pendant environ 15 minutes (5 x 3 minutes). Cette durée est souvent moindre pour les personnes qui cheminent avec un trouble d’apprentissage.

Pour maximiser les périodes d’apprentissage de vos élèves, pensez à leur faire faire de courtes pauses régulièrement. Vous pouvez faire des pauses motrices, alterner théorie et questions, petits jeux (devinettes)….

À retenir

Il n’y a pas de recette miracle pour améliorer drastiquement l’attention des élèves mais en tant qu’enseignants, vous pouvez jouer un rôle essentiel pour aider les aider à solidifier leurs ressources attentionnelles.

Notre cerveau est-il multitâche? Et bien c’est en partie un mythe. nos ressources attentionnelles sont limitées alors si vos élèves se trouvent dans une situation où il doivent faire plusieurs choses en même temps, et bien il est certain qu’ils ne performeront pas de manière optimale.

L’attention n’est pas illimitée et c’est une faculté fragile qui peut être influencée par plusieurs facteurs. Nous devons donc en prendre soin. Toutes les stratégies que nous allons voir sont surtout recommandées pour les élèves qui ont un TA ou un trouble associé mais il faut savoir qu’elles sont bénéfiques pour n’importe qui.

1. Stimulez ou maintenez l’attention des élèves

• En changeant le ton de voix, en se rapprochant de l’élève ayant des problèmes d’attention, en félicitant les élèves qui écoutent bien.
• Si cela est possible, prévoyez les activités plus exigeantes en matinée. Réservez les dernières périodes de la journée pour les révisions.
• Arrêtez fréquemment pour vérifier si les élèves ont compris ou pour poser des questions et entrecoupez les exposés de courts exercices. Faites en sorte qu’ils soient le plus actif possible pendant le cours : posez des questions, allez les chercher, rendez le cours le plus dynamique possible : jeux de rôle… Utilisez plusieurs supports (visuels, verbal, …).

2. Utilisez des stratégies pour favoriser l’écoute

• Assurez-vous d’avoir l’attention des élèves avant de parler : ne jamais commencer à parler dans le bruit.
• Établissez un contact visuel, utilisez des indices visuels et/ou auditif pour avoir l’attention des élèves (cloche, fermer/ouvrir la lumière).

3. Enseignez aux élèves des stratégies qui favorisent l’attention

Être attentif cela s’apprend, alors par exemple on apprend à l’élève à être actif, on l’incite à prendre des notes ou à noter au fur et à mesure des Mots-clés, faire des croquis ou, repérer les mots non compris et demander des explications.

On peut aussi lui apprendre à être actif dans sa tête : en développant ses habiletés d’auto-interrogation (capacité à se poser des questions), par exemple: « Qu’est-ce que je dois faire? », « Est-ce que j’ai toutes les informations essentielles en main? ».

4. Éliminez les distractions externes

• Réduisez les distractions liées au bruit : par exemple Mettre des embouts de plastique ou des balles de tennis sous les pattes de chaises ou de table pour réduire le bruit.
• Réduisez les distractions liées à l’environnement physique : Par exemple, Éliminer les stimuli visuels qui pourraient distraire l’élève (en particulier les objets suspendus au plafond et qui bougent constamment ou les affiches trop voyantes)., s’assurer que le niveau de luminosité est bien dosé.

5. Faites de courtes pauses régulièrement

Le temps de concentration optimale d’un enfant est restreint, selon certains chercheurs, on dit qu’un enfant gagne 3 minutes de concentration par année, donc par exemple un enfant de 5 ans pourrait se concentrer de manière optimale pendant environ 15 minutes (5 x 3 minutes). Cette durée est souvent moindre pour les personnes qui cheminent avec un trouble d’apprentissage.

Pour maximiser les périodes d’apprentissage de vos élèves, pensez à leur faire faire de courtes pauses régulièrement. Vous pouvez faire des pauses motrices, alterner théorie et questions, petits jeux (devinettes)….

À retenir

Il n’y a pas de recette miracle pour améliorer drastiquement l’attention des élèves mais en tant qu’enseignants, vous pouvez jouer un rôle essentiel pour aider les aider à solidifier leurs ressources attentionnelles.

Pour aller plus loin

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!