fbpx

Astuces pour intervenants
Stratégies pour aider les adolescents qui ont de la difficulté à comprendre les textes écrits

À l’arrivée au secondaire, le mythe selon lequel les élèves seraient prêts à apprendre de leurs lectures persiste. Or, on se rend rapidement compte que ce n’est pas le cas. Pour certains élèves, entre autres ceux qui ont des besoins particuliers, les apprentissages de base en lecture ne sont pas stabilisés. D’ailleurs, même lorsqu’ils le sont, ils n’évoluent pas naturellement en compétences avancées pour comprendre des textes en chimie ou en histoire par exemple.

Un enseignant n’est pas tenu de devenir un expert de la compréhension en lecture. Toutefois, au secondaire, les enseignants sont les experts de la lecture des textes dans leur discipline. Ainsi, la clé pour aider vos élèves est de collaborer avec l’équipe-école afin de cibler des stratégies d’enseignement adaptées à votre discipline et aux difficultés en lecture.

Découvrez dans cette capsule trois stratégies qui découlent de cette proposition que vous pourriez initier dans votre milieu.

1. Travaillez de concert avec les différents membres de l’équipe-école

En début d’année, planifiez votre enseignement de façon à mieux répondre aux besoins des élèves ayant des difficultés en lecture.

D’abord, assurez-vous de connaître les élèves qui ont des mesures d’adaptation en lecture. Les logiciels de synthèse vocale sont essentiels pour permettre à ces élèves de centrer leur énergie sur la compréhension de la matière dans les textes.

Ensuite, prévoyez une version numérique des textes à lire et créez un document qui sera facile d’accès pour ces élèves (clé USB, drive de l’école).

Travaillez en équipe avec les enseignant·e·s des autres disciplines et, s’il y a lieu, l’orthopédagogue de l’école.
Par exemple, si vous êtes enseignant·e de français et vous travaillez le texte argumentatif en classe, vous pouvez réinvestir les sujets abordés en histoire.

2. Enseignez des stratégies de lecture liées votre discipline

L’enseignement de la gestion de la compréhension en lecture doit continuer au secondaire, et ce, en fonction des disciplines. En collaboration avec l’orthopédagogue ou un enseignant de français, vous pouvez partir de certains principes afin de développer des stratégies de lecture appropriées à votre discipline :
• Enseignez comment il faut aborder la lecture selon votre discipline; en sciences, les différents modes de représentations d’un concept dans un texte sont imagés pour décrire comment les scientifiques ont étudié un phénomène. Ainsi, pendant la lecture les va-et-vient entre le texte, les images, les formules et les schémas permettent de mieux comprendre les principes de la théorie abordée.

• Enseignez explicitement la compréhension des questions à développement; en français enseignez la signification des mots clés (justifie, explique, compare, illustre) et modélisez la façon de procéder pour bien comprendre les questions.

• Analysez a priori les textes utilisés en classe et anticipez les problèmes rencontrés par vos élèves; en mathématiques, les mises en contexte au début des chapitres peuvent parfois nuire à la compréhension des concepts abstraits, alors que les élèves ont de la difficulté à se détacher du contexte.

3. Planifiez l’enseignement du nouveau vocabulaire

Au secondaire, le nombre de mots qu’il faut connaître et apprendre pour comprendre la matière enseignée augmente significativement à chaque année. Vos élèves ont des niveaux de connaissances différents pour les mots qui sont employés dans vos textes, ainsi il faut en enseigner certains de manière explicite.

• Examinez l’importance de la compréhension des mots selon votre discipline; en sciences les mots doivent être compris à un niveau macro et micro (protéine- molécule et constituant dans la viande). En mathématiques, chaque mot et leur signification précise compte (commutativité de l’addition) ;

• Ciblez des mots utiles à la compréhension des concepts à voir maintenant et ceux à venir, puis évaluer préalablement le degré de connaissance de vos élèves pour ces mots ;

• Définissez explicitement les mots inconnus (présentez les avec des images, examinez leur forme (microplastique), définissez les dans différents contextes) ;

• Évaluez le niveau d’appropriation des nouveaux mots appris, par exemple dans les rapports de laboratoire précisez aux élèves l’importance d’utiliser le langage scientifique.

À retenir

Bien qu’au secondaire les difficultés en lecture chez les élèves sont réparties et se manifestent différemment dans les disciplines, vous pouvez toujours comme enseignant planifier un enseignement stratégique en collaboration avec les enseignants et l’orthopédagogue afin de mieux répondre aux besoins de vos élèves en difficulté pour la compréhension en lecture.

À l’arrivée au secondaire, le mythe selon lequel les élèves seraient prêts à apprendre de leurs lectures persiste. Or, on se rend rapidement compte que ce n’est pas le cas. Pour certains élèves, entre autres ceux qui ont des besoins particuliers, les apprentissages de base en lecture ne sont pas stabilisés. D’ailleurs, même lorsqu’ils le sont, ils n’évoluent pas naturellement en compétences avancées pour comprendre des textes en chimie ou en histoire par exemple.

Un enseignant n’est pas tenu de devenir un expert de la compréhension en lecture. Toutefois, au secondaire, les enseignants sont les experts de la lecture des textes dans leur discipline. Ainsi, la clé pour aider vos élèves est de collaborer avec l’équipe-école afin de cibler des stratégies d’enseignement adaptées à votre discipline et aux difficultés en lecture.

Découvrez dans cette capsule trois stratégies qui découlent de cette proposition que vous pourriez initier dans votre milieu.

1. Travaillez de concert avec les différents membres de l’équipe-école

En début d’année, planifiez votre enseignement de façon à mieux répondre aux besoins des élèves ayant des difficultés en lecture.

D’abord, assurez-vous de connaître les élèves qui ont des mesures d’adaptation en lecture. Les logiciels de synthèse vocale sont essentiels pour permettre à ces élèves de centrer leur énergie sur la compréhension de la matière dans les textes.

Ensuite, prévoyez une version numérique des textes à lire et créez un document qui sera facile d’accès pour ces élèves (clé USB, drive de l’école).

Travaillez en équipe avec les enseignant·e·s des autres disciplines et, s’il y a lieu, l’orthopédagogue de l’école.
Par exemple, si vous êtes enseignant·e de français et vous travaillez le texte argumentatif en classe, vous pouvez réinvestir les sujets abordés en histoire.

2. Enseignez des stratégies de lecture liées votre discipline

L’enseignement de la gestion de la compréhension en lecture doit continuer au secondaire, et ce, en fonction des disciplines. En collaboration avec l’orthopédagogue ou un enseignant de français, vous pouvez partir de certains principes afin de développer des stratégies de lecture appropriées à votre discipline :
• Enseignez comment il faut aborder la lecture selon votre discipline; en sciences, les différents modes de représentations d’un concept dans un texte sont imagés pour décrire comment les scientifiques ont étudié un phénomène. Ainsi, pendant la lecture les va-et-vient entre le texte, les images, les formules et les schémas permettent de mieux comprendre les principes de la théorie abordée.

• Enseignez explicitement la compréhension des questions à développement; en français enseignez la signification des mots clés (justifie, explique, compare, illustre) et modélisez la façon de procéder pour bien comprendre les questions.

• Analysez a priori les textes utilisés en classe et anticipez les problèmes rencontrés par vos élèves; en mathématiques, les mises en contexte au début des chapitres peuvent parfois nuire à la compréhension des concepts abstraits, alors que les élèves ont de la difficulté à se détacher du contexte.

3. Planifiez l’enseignement du nouveau vocabulaire

Au secondaire, le nombre de mots qu’il faut connaître et apprendre pour comprendre la matière enseignée augmente significativement à chaque année. Vos élèves ont des niveaux de connaissances différents pour les mots qui sont employés dans vos textes, ainsi il faut en enseigner certains de manière explicite.

• Examinez l’importance de la compréhension des mots selon votre discipline; en sciences les mots doivent être compris à un niveau macro et micro (protéine- molécule et constituant dans la viande). En mathématiques, chaque mot et leur signification précise compte (commutativité de l’addition) ;

• Ciblez des mots utiles à la compréhension des concepts à voir maintenant et ceux à venir, puis évaluer préalablement le degré de connaissance de vos élèves pour ces mots ;

• Définissez explicitement les mots inconnus (présentez les avec des images, examinez leur forme (microplastique), définissez les dans différents contextes) ;

• Évaluez le niveau d’appropriation des nouveaux mots appris, par exemple dans les rapports de laboratoire précisez aux élèves l’importance d’utiliser le langage scientifique.

À retenir

Bien qu’au secondaire les difficultés en lecture chez les élèves sont réparties et se manifestent différemment dans les disciplines, vous pouvez toujours comme enseignant planifier un enseignement stratégique en collaboration avec les enseignants et l’orthopédagogue afin de mieux répondre aux besoins de vos élèves en difficulté pour la compréhension en lecture.

Pour aller plus loin

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!