fbpx

Astuces pour intervenants
Différencier pour inclure : la stratégie ADAPT

On attend des enseignants qu’ils différencient leur enseignement afin de répondre aux besoins de tous les élèves. C’est la visée des classes inclusives. Cependant, sans cadre précis pour le faire, c’est plus facile à dire qu’à faire…

La stratégie ADAPT qui a été développée par Nancy Hutchinson est décrite dans son livre qui porte sur l’inclusion des apprenants ayant des besoins particuliers dans les écoles canadiennes. Il s’agit d’une stratégie en 5 étapes pour adapter ou différencier systématiquement l’enseignement pour répondre aux besoins de chaque élève et créer ainsi des classes plus inclusives. Vous pouvez utiliser cette stratégie pour faciliter la planification et améliorer la portée de votre enseignement.

Étape 1 : Considération des forces et des besoins de l’élève

Premièrement, pour mieux cerner l’élève : identifiez ses habiletés actuelles au niveau académique (notes scolaires), socio-émotionnel et comportemental (motivation, relations sociales) et au niveau physique (motricité, vue, ouïe). Afin d’obtenir une image claire des forces et des besoins d’un élève, vous pouvez vous tourner vers la documentation à votre disposition comme le dossier scolaire, les plans d’intervention ou encore les rapports d’évaluation psychoéducative.

Les discussions avec l’élève, ses parents, ainsi que tout autre professionnel qui l’accompagnent sont également une bonne source d’information.

Enfin, vous pouvez effectuer des évaluations de dépistage au début, au milieu et à la fin de l’année scolaire pour recueillir des informations sur les compétences des élèves dans des domaines spécifiques.

Étape 2 : Exigences dans une salle de classe

Identifiez toutes les exigences qui sont imposées à l’élève en classe (par exemple, les exigences sociales, émotionnelles, comportementales et académiques).

Voici quelques points à prendre en considération :
l’apprentissage a-t-il lieu avec l’ensemble de la classe, en petits groupes, en binôme ou individuellement ?
• Combien de temps durent les leçons magistrales ?
• Combien de consignes les élèves doivent-ils suivre à la fois?
• Quels matériels ou ressources pédagogiques sont utilisés (audiovisuels, livres…)?
• Les textes sont-ils à un niveau de lecture approprié?
• Quelle est la disposition physique de la salle de classe (surface utile, positions des pupitres)?
• Comment les élèves démontrent-ils leurs apprentissages (est-ce par des tests, des rapports écrits, des exposés oraux, des dessins etc.)?

Étape 3 : Adaptation

Comparez ensuite les besoins d’apprentissage de chaque élève (identifiés à l’étape 1) aux exigences de la classe (identifiées à l’étape 2). Puis, repérez les incompatibilités potentielles et identifiez les moyens de les éliminer. Vous pouvez faire des adaptations en intégrant des pistes de différenciation ou à l’aide d’autres stratégies comme celles proposées dans le modèle de réponse à l’intervention (modèle RAI) ou la conception universelle d’apprentissage.

Stratégies pour prévenir les difficultés

Ces stratégies permettent aux élèves de participer à l’enseignement et d’accéder au programme d’études avec leurs pairs.

Voici quelques exemples:
• Constituez des équipes ou des sous-groupes flexibles (les élèves sont regroupés selon leurs capacités, leurs intérêts ou d’autres caractéristiques);
• Offrez un choix (par exemple, un choix quant à la façon dont ils apprennent ou comment ils démontrent leurs apprentissages);
• Décomposez les tâches complexes en petites parties;
• Rendez le contenu pertinent : établissez un lien entre ce qui est enseigné et la vie réelle de l’élève;
• Pratiquez le plus souvent possible: la pratique et la répétition aident les élèves à automatiser certaines habiletés et à parfaire leurs compétences.

Stratégies pour surmonter les difficultés

Il existe deux façons de surmonter une difficulté :

1• Recourir à des mesures d’adaptation
Cela permet aux élèves de réussir en utilisant des moyens alternatifs (par exemple on autorise la calculatrice, le correcteur orthographique, le braille…). Il est important de tenir compte des objectifs pédagogiques au moment du choix de la stratégie. Par exemple, pour un élève qui a des difficultés avec le calcul, avoir accès à une calculatrice est approprié à condition que l’objectif pédagogique ne soit pas le calcul en lui-même, mais la résolution de problème. Il est également important de noter que certaines adaptations peuvent être utiles pour tous les élèves et peuvent être mises à la disposition de tous.

2• Modifier l’activité ou le matériel pédagogique
On peut atténuer une difficulté en fournissant à l’élève une intervention supplémentaire pour l’aider à parfaire les compétences pour lesquelles il éprouve des difficultés ou pour atteindre les cibles d’apprentissage.
D’un autre côté, pour les élèves doués ou qui ont d’excellentes performances, vous pouvez leur fournir un enrichissement (par exemple un travail supplémentaire) pour leur permettre d’approfondir un sujet qui les intéresse.

Étape 4 : Perspectives & conséquences

Ensuite, réfléchissez de manière critique aux adaptations possibles et considérez-les sous différents points de vue (enseignant, élève, pairs, parents).
Choisissez une adaptation adéquate, simple et efficace. Demandez-vous si l’adaptation profitera à un, à plusieurs ou à tous les élèves.
Assurez-vous qu’elle convient à l’âge de l’élève et que cela l’aidera à se sentir compétent, solidaire, et autonome. Enfin, demandez-vous quelles sont les conséquences, souhaitées ou non, de la mise en œuvre de l’adaptation.

Étape 5 : Enseignement et évaluation des résultats

Soyez patient! Laissez le temps à l’adaptation de faire effet (essayez une stratégie pendant en moyenne 3-4 semaines).
Puis réfléchissez, observez et recueillez les commentaires des élèves sur la façon dont l’adaptation a permis d’arrimer leurs forces et leurs besoins aux exigences de la classe.
Considérez l’engagement de l’élève à la suite de l’adaptation. Si vous trouvez qu’elle n’est pas efficace, essayez-en une autre.

À retenir

Que vous enseignez au primaire, au secondaire, aux adultes ou au post-secondaire, vous pouvez ADAPTER votre enseignement pour répondre aux besoins de chaque élève!

On attend des enseignants qu’ils différencient leur enseignement afin de répondre aux besoins de tous les élèves. C’est la visée des classes inclusives. Cependant, sans cadre précis pour le faire, c’est plus facile à dire qu’à faire…

La stratégie ADAPT qui a été développée par Nancy Hutchinson est décrite dans son livre qui porte sur l’inclusion des apprenants ayant des besoins particuliers dans les écoles canadiennes. Il s’agit d’une stratégie en 5 étapes pour adapter ou différencier systématiquement l’enseignement pour répondre aux besoins de chaque élève et créer ainsi des classes plus inclusives. Vous pouvez utiliser cette stratégie pour faciliter la planification et améliorer la portée de votre enseignement.

Étape 1 : Considération des forces et des besoins de l’élève

Premièrement, pour mieux cerner l’élève : identifiez ses habiletés actuelles au niveau académique (notes scolaires), socio-émotionnel et comportemental (motivation, relations sociales) et au niveau physique (motricité, vue, ouïe). Afin d’obtenir une image claire des forces et des besoins d’un élève, vous pouvez vous tourner vers la documentation à votre disposition comme le dossier scolaire, les plans d’intervention ou encore les rapports d’évaluation psychoéducative.

Les discussions avec l’élève, ses parents, ainsi que tout autre professionnel qui l’accompagnent sont également une bonne source d’information.

Enfin, vous pouvez effectuer des évaluations de dépistage au début, au milieu et à la fin de l’année scolaire pour recueillir des informations sur les compétences des élèves dans des domaines spécifiques.

Étape 2 : Exigences dans une salle de classe

Identifiez toutes les exigences qui sont imposées à l’élève en classe (par exemple, les exigences sociales, émotionnelles, comportementales et académiques).

Voici quelques points à prendre en considération :
l’apprentissage a-t-il lieu avec l’ensemble de la classe, en petits groupes, en binôme ou individuellement ?
• Combien de temps durent les leçons magistrales ?
• Combien de consignes les élèves doivent-ils suivre à la fois?
• Quels matériels ou ressources pédagogiques sont utilisés (audiovisuels, livres…)?
• Les textes sont-ils à un niveau de lecture approprié?
• Quelle est la disposition physique de la salle de classe (surface utile, positions des pupitres)?
• Comment les élèves démontrent-ils leurs apprentissages (est-ce par des tests, des rapports écrits, des exposés oraux, des dessins etc.)?

Étape 3 : Adaptation

Comparez ensuite les besoins d’apprentissage de chaque élève (identifiés à l’étape 1) aux exigences de la classe (identifiées à l’étape 2). Puis, repérez les incompatibilités potentielles et identifiez les moyens de les éliminer. Vous pouvez faire des adaptations en intégrant des pistes de différenciation ou à l’aide d’autres stratégies comme celles proposées dans le modèle de réponse à l’intervention (modèle RAI) ou la conception universelle d’apprentissage.

Stratégies pour prévenir les difficultés
Ces stratégies permettent aux élèves de participer à l’enseignement et d’accéder au programme d’études avec leurs pairs.

Voici quelques exemples:
• Constituez des équipes ou des sous-groupes flexibles (les élèves sont regroupés selon leurs capacités, leurs intérêts ou d’autres caractéristiques);
• Offrez un choix (par exemple, un choix quant à la façon dont ils apprennent ou comment ils démontrent leurs apprentissages);
• Décomposez les tâches complexes en petites parties;
• Rendez le contenu pertinent : établissez un lien entre ce qui est enseigné et la vie réelle de l’élève;
• Pratiquez le plus souvent possible: la pratique et la répétition aident les élèves à automatiser certaines habiletés et à parfaire leurs compétences.

Stratégies pour surmonter les difficultés
Il existe deux façons de surmonter une difficulté :

1• Recourir à des mesures d’adaptation
Cela permet aux élèves de réussir en utilisant des moyens alternatifs (par exemple on autorise la calculatrice, le correcteur orthographique, le braille…). Il est important de tenir compte des objectifs pédagogiques au moment du choix de la stratégie. Par exemple, pour un élève qui a des difficultés avec le calcul, avoir accès à une calculatrice est approprié à condition que l’objectif pédagogique ne soit pas le calcul en lui-même, mais la résolution de problème. Il est également important de noter que certaines adaptations peuvent être utiles pour tous les élèves et peuvent être mises à la disposition de tous.

2• Modifier l’activité ou le matériel pédagogique
On peut atténuer une difficulté en fournissant à l’élève une intervention supplémentaire pour l’aider à parfaire les compétences pour lesquelles il éprouve des difficultés ou pour atteindre les cibles d’apprentissage.
D’un autre côté, pour les élèves doués ou qui ont d’excellentes performances, vous pouvez leur fournir un enrichissement (par exemple un travail supplémentaire) pour leur permettre d’approfondir un sujet qui les intéresse.

Étape 4 : Perspectives & conséquences

Ensuite, réfléchissez de manière critique aux adaptations possibles et considérez-les sous différents points de vue (enseignant, élève, pairs, parents).
Choisissez une adaptation adéquate, simple et efficace. Demandez-vous si l’adaptation profitera à un, à plusieurs ou à tous les élèves.
Assurez-vous qu’elle convient à l’âge de l’élève et que cela l’aidera à se sentir compétent, solidaire, et autonome. Enfin, demandez-vous quelles sont les conséquences, souhaitées ou non, de la mise en œuvre de l’adaptation.

Étape 5 : Enseignement et évaluation des résultats

Soyez patient! Laissez le temps à l’adaptation de faire effet (essayez une stratégie pendant en moyenne 3-4 semaines).
Puis réfléchissez, observez et recueillez les commentaires des élèves sur la façon dont l’adaptation a permis d’arrimer leurs forces et leurs besoins aux exigences de la classe.
Considérez l’engagement de l’élève à la suite de l’adaptation. Si vous trouvez qu’elle n’est pas efficace, essayez-en une autre.

À retenir

Que vous enseignez au primaire, au secondaire, aux adultes ou au post-secondaire, vous pouvez ADAPTER votre enseignement pour répondre aux besoins de chaque élève!

Pour aller plus loin

À consulter

Notre partenaire

Abonnez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos dernières nouvelles!